Plateformes d'échanges

Gemini à la conquête de l’Europe

02 Nov 2022 - 17:51

Gemini, l’exchange basé à New York des frères Winklevoss, part à la conquête de l’Europe. La plateforme d’échange crypto annonce être opérationnelle dans six nouveaux pays du vieux continent : le Danemark, la Suède, le Portugal, la Tchéquie, la Lettonie et le Liechtenstein.

Gemini s’européanise à grande échelle

L’Europe semble décidément receler beaucoup d’attraits pour les exchanges crypto qui cherchent en nombre à s’y implanter. Dernier en date à y amplifier sa présence : Gemini qui vient de déclarer que les résidents et institutions de six nouveaux pays européens peuvent d’ores et déjà ouvrir des comptes et commencer à réaliser toutes les opérations  autorisées.

Ce lancement groupé fait suite à l’enregistrement récent de Gemini auprès de la banque centrale irlandaise en tant que fournisseur de services d’actifs virtuels (VASP), ayant précédemment obtenu l’agrément pour opérer en tant que prestataire de services de monnaie électronique. L’échange avait dès l’année dernière ouvert son siège européen à Dublin, considérant la juridiction comme un véritable tremplin pour son expansion européenne.

L’Irlande est un centre financier et technologique de renommée internationale qui sert de porte d’entrée au marché fintech européen au sens large. L’Irlande est un centre financier et technologique de renommée internationale qui sert de porte d’entrée au marché fintech européen au sens large. Nous sommes ravis de répondre à la forte demande de services de cryptographie accessibles et sécurisés parmi la base de consommateurs hautement éduqués et connaissant la technologie ici

Gillian Lynch, responsable Gemini Irlande et Europe, in Communiqué

Une orientation qui n’aura pas échappé à Binance qui vient d’y créer une 7ème adresse, ni à Kraken ou Ripple qui ont également choisi « le tigre celtique » pour y installer leurs bases européennes.

Le fait est qu’à partir de cette implantation, l’exchange US voit s’ouvrir les portes de juridictions européennes, mais pas encore des plus importantes comme l’Allemagne ou la France, une manière de second souffle pour lui qui a subi de sévères revers depuis le début de cet hiver crypto qui l’a notamment contraint à licencier une partie de son personnel.

Qu’est-ce qui rend l’Europe si attractive pour les plateformes d’échange crypto ?

Deux raisons majeures à cette attraction. D’abord, l’adoption de MiCA (Markets in Crypto-Assets) par l’Union européenne, visant à harmoniser l’encadrement de l’industrie crypto au sein des 28 Etats membres de l’UE. Avec cette loi qui doit entrer en vigueur à partir de 2024, l’UE devient de fait la première grande juridiction à se doter d’un cadre réglementaire clair, même s’il est imparfait, susceptible de rassurer les acteurs du secteur.

Ensuite, l’Europe, au delà des frontières de l’Union proprement dite, représente aujourd’hui la plus grande part du marché crypto en termes de valeur de transaction.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est europecrypto.jpg.
Rapport «Geography of Cryptocurrency» (2021/2022) de Chainalysis

Les institutions et les particuliers d’Europe centrale, du Nord et de l’Ouest (CNWE) ont reçu environ 1,3 milliard de dollars de crypto au cours des douze mois (date butoir du rapport de Chainalysis : juin 2022). Et ce n’est pas la première fois que la région CNWE vire en tête, un précédent rapport de la société d’analyse l’adoubait déjà « en tant que plaque tournante internationale dans l’économie mondiale de la cryptographie ». 

Vous souhaitez investir dans le secteur des cryptomonnaies ? Vous cherchez une plateforme sécurisée et fiable ? N’attendez plus et inscrivez-vous sur l’exchange Bybit (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche