Le Global Coin bientôt annoncé – Tout savoir de la cryptomonnaie de Facebook

Le Global Coin de Facebook devrait être officiellement annoncé à la fin du mois. Les rumeurs vont bon train sur ce projet et les informations accumulées commencent à laisser entrevoir la vision du géant américain. CryptoActu vous propose aujourd'hui un état des lieux pour mieux appréhender cette actualité.

Facebook se rapproche petit à petit de l'écosystème crypto. Après avoir levé les interdictions de publicité liées à la blockchain et aux cryptomonnaies sur son réseau social en mai, la multinationale revient encore plus fort avec le lancement très prochain du Global Coin.

I. Les nouvelles informations sur la cryptomonnaie de Facebook

Le réseau social Facebook pourrait prendre une ampleur considérable avec ce nouveau projet.

Le réseau social Facebook pourrait prendre une ampleur considérable avec cette initiative.

Commençons par détailler les informations les plus récentes, datant de quelques heures (ou quelques jours) à peine. Tout d'abord, on vient d'apprendre que les employés qui travaillent sur le projet Global Coin pourront percevoir leur salaire directement en cryptomonnaie (celle de Facebook évidemment) plutôt qu'en monnaie fiduciaire. Par la suite, il vient d'être révélé qu'une fondation indépendante et à part entière sera apparement créée pour gérer les intérêts de cette initiative. On sait aussi qu'il y aura probablement 100 noeuds (environ) garantissant la sécurité du réseau lors de l'ouverture de celui-ci. Cela coûtera vraisemblablement 10 millions de dollars pour acquérir un node (noeud). Pour finir, Facebook prévoirait également la conception et le lancement de distributeurs automatiques (ATM) pour pouvoir retirer des unités de sa crypto.

De la même manière, il a été avéré que le CEO de la multinationale, Mark Zuckerberg serait personnellement impliqué dans le Global Coin. La situation serait relativement cocasse, car d'autres cadres de l'entreprise seraient au contraire bien plus sceptiques.

Selon certaines rumeurs, FB chercherait à cibler les unbanked, c'est-à-dire les individus qui n'ont pas accès à un compte bancaire. En outre et d'après plusieurs études, 2 milliards d'hommes et de femmes seraient dans cette situation sur la planète. Plus surprenant encore, 2/3 d'entre eux possèderaient un smartphone. Plus d'un milliard de terriens ont donc la possibilité de jouir d'applications financières sans pouvoir utiliser des app de banques mobiles.

Mise à jour : Le whitepaper sera apparement rendu public le 18 juin prochain.

II. Ce que l'on savait déjà sur le Global Coin

David Marcus, leader de la section blockchain de Facebook.

David Marcus, leader de la section blockchain de Facebook.

En ce qui concerne les éléments qui ont fuité il y a déjà bien longtemps, il est connu que Facebook a embauché en août 2018 un ancien cadre de Paypal (et accessoirement de Coinbase). Il s'agit de David Marcus qui a pour mission de développer la branche blockchain de l'entreprise (composée de 30 personnes l'année dernière). C'est lors de la fin d'année 2018 que l'on a découvert que la firme aller lancer sa cryptomonnaie. On a rapidement su qu'il s'agirait d'un stablecoin à l'instar du Tether USDT. C'est-à-dire qu'il serait adossé à des monnaies fiduciaires comme le dollar, l'euro ou le yen.

En février 2019, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg rachète une start-up blockchain se nommant Chainspace. L'une des motivations de ce mouvement stratégique est de renforcer les rangs de l'équipe blockchain de Facebook. Durant la même période, plusieurs rumeurs naissent et annoncent que le géant américain souhaite lever des fonds pour ce projet.

En mai, on apprend que le leader des réseaux sociaux était en discussion avec plusieurs acteurs importants de l'écosystème crypto comme Gemini ou Coinbase. On découvre également qu'il y a eu des approches avec des représentants américains (notamment le trésor US), Western Union. Le projet a même été présenté à la banque d'Angleterre.

Toujours en mai, il est déterminé que Facebook a enregistré une entreprise en Suisse sous le nom de Libra Network. Cette société travaillerait sur la combinaison de plusieurs services financiers, notamment la blockchain. Voici ce qui a été officiellement écrit pour définir son objectif : "Prestation de services dans les domaines de la finance et de la technologie, ainsi que le développement et la production de software et d'infrastructure y relatifs, en particulier en lien avec des activités d'investissement, l'opération de payements, le financement, la gestion d'identité, l'analyse de données, big data, blockchain et d'autres technologies (cf. statuts pour but complet)."

Pour finir et d'après la BBC, on a plus récemment appris que le Global Coin sera probablement d'abord lancé en test dès la fin de cette année 2019, pour voir définitivement le jour au début de l'année 2020. Celui-ci serait initialement disponible dans douze pays.

Cette initiative de "Facebook Coin" entraîne de nombreuses questions et des doutes assez forts. En effet, le Sénat américain aurait envoyé une lettre à Mark Zuckerberg afin d'en savoir plus sur le projet et notamment comment Facebook protégerait les données des utilisateurs. Dans la communauté crypto et de la même manière, cette initiative divise aussi. Les maximalistes du Bitcoin sont en droit de se demander quelle sera la décentralisation de cette blockchain ?

> D'autre part, nous vous annoncions il y a quelques jours, qu'il était maintenant possible d'envoyer des BTC sur Whatsapp (entreprise rachetée par Facebook en 2014).

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Partagez
Tweetez
Partagez