Cryptomonnaies

Google lève l’interdiction sur certaines pubs crypto

05 Août 2021 - 12:57

A la faveur d’une mise à jour de sa politique relative aux produits financiers, Google autorise de nouveau des annonces crypto. La diffusion est limitée aux annonceurs dûment enregistrés auprès du FinCEN (Financial Crimes Enforcement Network) et exclut nombre de services, liés notamment à la finance décentralisée (DeFi).

Google autorise avec parcimonie des pubs crypto

La nouvelle politique du géant américain sur les services financiers, publiée pour la première fois en juin, est entrée en vigueur le 3 août. Désormais, les plateformes d’échange crypto et les fournisseurs de portefeuilles peuvent vanter leurs offres sur Google, mais à certaines conditions seulement. Ainsi, outre un enregistrement nécessaire auprès du FinCEN et une soumission aux exigences légales, à l’échelon local ou fédéral, ils doivent aussi respecter les règles en vigueur sur Google Ads.

Si cette autorisation représente un appel d’air pour ces sociétés qui ne pouvaient plus se donner à voir sur le moteur de recherche depuis 2018, la politique de Google reste restrictive. En effet, le moteur de recherche n’autorisera pas la publicité pour des ICO (Initial Coin Offerings) ou assimilés, ou pour des cryptomonnaies portées par des personnalités notoires. Les portefeuilles auto-hébergés (de type Ledger) n’auront pas non plus droit de cité. Enfin, les protocoles liés à la DeFi (prêt, pool de liquidités, applications décentralisées (dApps) non réglementées connaissent également le bannissement.

La méfiance des géants de la Tech vis-à-vis des cryptos

Google, ou d’autres géants de la Tech comme Facebook, ont toujours manifesté de la prudence, sinon de la méfiance, envers le monde des cryptomonnaies. En raison de leur large audience, ils sont une vitrine propice au développement des projets mais aussi des escroqueries en tout genre. Aussi, pour limiter leur responsabilité, ils ont été plus ou moins contraints d’adopter des politiques répressives, allant de la censure qui ne dit pas son nom à l’interdiction totale.

Le fait qu’aujourd’hui Google révise son approche est un fait notable. L’industrie crypto semble prendre des allures plus respectables du fait sans doute de l’intervention de plus en plus prégnante des autorités régulatrices. En effet, elles ont commencé à réglementer tant bien que mal un écosystème qualifié encore de de « Far West » par le président de la SEC, Gary Gensler, lors de sa déclaration d’intention générale. Aussi, si le chemin semble encore semé d’embûches, on sent poindre un soupçon de légitimité qui pourrait bien à terme accroître l’exposition grand public de la crypto.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche