Bitcoin

Greenwashing vs Bitcoinbashing – La Chine s’attaque au minage du BTC

22 Mai 2021 - 11:56

Comme une volonté de nuire se s’embarrasse pas de finesse, la Chine vient de frapper une nouvelle fois le marché du Bitcoin. Ce qui en fait la seconde attaque d’envergure dans le domaine en l’espace de seulement une semaine. Et la raison très probable d’un nouveau plongeon de son cours dans la zone des 30 000$. Une stratégie qui n’a rien de nouveau, mais qui fait toujours mal. Et qui entre dans cette volonté partagée par un grand nombre de ses détracteurs historiques : alimenter et se réjouir de son effondrement supposé.

Le Bitcoin ne s’est pas encore relevé de cette correction qui semble ne pas vouloir s’arrêter. Cela en entraînant avec lui un marché des cryptomonnaies qui ne cesse de creuser toujours plus bas. Avec des niveaux de prix qui commencent à s’approcher dangereusement de seuils qui n’avaient plus été atteints depuis le début de ce qui était il y a peu un bull market en cours. Pourtant en théorie de nombreux analystes l’affirment : cette hausse n’est pas terminée. Même si elle teste actuellement la motivation et la foi presque religieuse de ses investisseurs.

Une situation complexe qui nécessite donc de prendre du recul et une bonne respiration. Surtout lorsque l’on constate que des motivations obscures sont à l’œuvre pour faire de cette baisse une véritable fin de bull-run. Avec en tête du peloton d’exécution un gouvernement chinois qui ne cache même plus ses intentions meurtrières. Et qui vient de réitérer cela avec une nouvelle attaque, cette fois-ci à destination de l’industrie du minage.

La Chine s’attaque aux mineurs de Bitcoin

Difficile de ne pas penser immédiatement que c’est encore une fois une question de centralisation trop importante qui au centre de cette affaire. Cela dans un marché des cryptomonnaies dont la sécurité et la force reposent en grande partie sur une décentralisation nécessaire et vitale. Et qui fait de la forte concentration de fermes de minages de BTC situées sur le territoire chinois un problème récurrent. Et un bâton offert par cette industrie à ce pays peu fiable pour lui permettre de faire la pluie et le beau temps dans le domaine.

Bitcoin – La Chine pourrait perdre sa dominance sur le minage du BTC

Ce qui permet actuellement à la Chine de frapper une nouvelle fois un Bitcoin déjà à terre. Cela avec une récente annonce officielle qui émane du comité de stabilité financière et de développement chinois. Celui-ci égrenant dans une longue liste les activités à surveiller dans le cadre de sa volonté affichée de « prévenir et de maîtriser résolument les risques financiers. » Un document qui voit pour la première fois cette structure liée au Conseil d’État chinois se prononcer sur le sujet sensible du minage du BTC. Et qui dans le cas présent prend la forme d’une volonté d’en « réprimer l’extraction et le comportement commercial. »

Une annonce qui a immédiatement entraîné une chute du cours du BTC de plus de 12%. Cela en venant rebondir sur le niveau des 33 500$. Et avant de repartir timidement à la hausse pour pointer à 37 000$ environ au moment de la rédaction de cet article.

Une répression « écologique » ?

Selon le média crypto Decrypt, certaines sources indiquent que cette répression serait uniquement orientée à l’encontre des fermes de minages qui utilisent encore des énergies polluantes. Une volonté de « soutenir l’innovation technologique et une transformation verte » affirmée dans ce même document officiel. Le tout selon une sorte de deuxième effet Elon Musk qui n’a visiblement pas fini de nuire à cette industrie. Et qui dans le cas présent se concentre sur celles qui sont alimentées au charbon. Ce qui représenterait – sans pour autant donner de chiffres – une part importante de cette activité sur le territoire chinois. Mais surtout une bonne raison de frapper encore le Bitcoin.

Elon Musk – Un couteau planté dans le dos du Bitcoin

Une réalité qui a néanmoins été confirmée il y a peu. Cela lorsqu’une inondation intervenue dans une mine de charbon de la région du Xinjiang a entraîné une baisse significative de la puissance de calcul (hashrate) du réseau du Bitcoin. Une catastrophe qui démontre que des progrès peuvent être apportés. Mais qui permet surtout d’offrir à cette annonce de la Chine une belle couleur de greenwashing politiquement correct. Surtout provenant d’un pays aux aspirations écologiques pas toujours aussi pressantes dans d’autres domaines.

Quoi qu’il en soit, ce timing destructeur n’a très certainement rien d’une coïncidence. Et il vient compléter le nombre des attaques actuelles à destination d’un Bitcoin qui dérange et fait peur. Ces dernières toujours bien plus virulentes dès qu’il essuie une baisse importante. Et actuellement très portées sur un aspect écologique redondant dont la mode a été initiée par Elon Musk. Cela en plein cœur de cette baisse historique à la saveur de plus en plus évidente de bitcoinbashing.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche