Bitcoin

Impôts : le canton de Zoug va accepter le BTC et l’ETH

03 Sep 2020 - 16:50

Le canton de Zoug, qui abrite la fameuse Crypto Valley, proposera à ses administrés la possibilité de régler leurs impôts en Bitcoin (BTC) ou Ether (ETH) à partir de 2021.

Des impôts en BTC ou ETH, une simple formalité ?

En cette rentrée un peu particulière, l’actualité est dense pour les cryptomonnaies chez nos voisins suisses. En effet, après une première mondiale liée à un stablecoin réglementé et l’initiative d’une assurance maladie acceptant les paiements en cryptos, c’est au tour du canton de Zoug de faire l’événement. Son unité administrative vient d’annoncer qu’à partir de février 2021, il sera possible de régler les impôts en Bitcoin (BTC) ou ether (ETH). Ce mode de paiement, ouvert tout autant aux entreprises qu’aux particuliers, connaîtra cependant un plafond fixé à 100 000 francs suisses (CHF), soit approximativement 93 000 €.

L’Etat membre de la Confédération helvétique a collaboré avec l’incontournable crypto-banque Bitcoin Suisse. Actrice majeure dans le paysage de la finance numérique suisse qui fournit nombre de services crypto-financiers parmi les plus fiables de l’écosystème. Elle propose notamment une application dédiée qui facilite et sécurise les paiements en cryptoactifs. Règlements qu’elle se charge de convertir en monnaies fiat pour le compte de ses clients.

« Nous ne prenons aucun risque avec ce nouveau mode de paiement, car nous recevons toujours le montant en francs suisses, même si le paiement est effectué en Bitcoin ou Ether »

Heinz Tannler, directeur financier de l’administration de Zoug.

Les contribuables qui souhaiteraient adopter ce mode de paiement sont invités à contacter l’antenne cantonale des impôts. Ils recevront, par e-mail vraisemblablement, le QR code nécessaire à la procédure.

Le pragmatisme suisse

Une phase-pilote est envisagée dans les semaines à venir pour tester l’initiative. Une formalité plus qu’une réelle expérimentation. En effet, cette possibilité de régler ses impôts en Bitcoin ou ether est déjà à l’oeuvre dans plusieurs villes suisses dont Chiasso et Zermatt. Mais aussi et bien sûr, dans l »épicentre même de l’industrie blockchain, Zoug, situé précisément au coeur de la fameuse Crypto Valley qui, rappelons-le, a connu le pire ces derniers mois. Pionnière en la matière, la cité lacustre expérimente le paiement des impôts et taxes locales depuis 2016 en partenariat avec…. Bitcoin Suisse. Il est donc probable que l’initiative du Canton sera rondement menée et concrétisée dans les délais prévus.

Répétons-le : un attelage de professionnels, une collaboration rapide et efficace entre secteurs public et privé pour répondre au besoin d’une population avertie, voilà la clé d’un usage mainstream des cryptomonnaies chez nos voisins pragmatiques. On s’impatiente de voir d’autres pays lui emboîter le pas. La France, entre bonne volonté législative et lourdeurs administratives, n’y semble pas encore prête.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche