Incroyable – La blockchain TON cuisinée à la sauce chinoise

 Incroyable – La blockchain TON cuisinée à la sauce chinoise

La surprise est de taille. Elle n’est en fait que la mise en pratique des annonces faites par certains acteurs de la communauté TON, au plus fort de la crise qui secouait ce projet il y a tout juste quelques semaines encore. Et cela concerne plus particulièrement la partie chinoise de cet univers.

Il aura fallu que Pavel Durov en annonce la mort pour que le projet voit le jour. Et c’est un nouvel épisode de cette saga qui se dessine, en dehors de la maison de production initiale. Car Telegram n’est plus de la partie, alors même que la société de messagerie cryptée était le socle sur lequel tout cela devait se développer. Mais parfois les enfants s’émancipent de leurs créateurs.

Du TON à la sauce chinoise

Et cela se passe en Chine. La communauté rassemblée autour du projet Telegram Open Network (TON) a décidé de façon visiblement unilatérale de poursuivre l’aventure. Une volonté qui repose sur le fait de refuser que les États-Unis puissent imposer leur volonté au reste du monde. C’est en tout cas ce qui est clairement exprimé dans le texte mis en ligne par le groupe dissident.

« Parce que TON a accepté des investissements américains et que la circulation du dollar américain dans le système financier mondial ne représente que 4% de la population mondiale, les États-Unis auraient les  compétences pour interdire 96% de la population. »

Le but affiché est de « lancer un testnet de la blockchain TON et de recruter plus de nœuds et de développeurs pour rejoindre le réseau et le tester. »

Mais ce projet n’est en fait que l’un des multiples TON qui sont en train de fleurir un peu partout dans le monde. Sains ou non, ces initiatives tentent surtout de surfer sur un projet qui a encore une certaine notoriété et qui s’est taillé une image de rebelle sur fond d’idéologie Cypherpunk. Le but sera de voir lequel réussira à s’affirmer au milieu de cette cacophonie numérique.

Quoi qu’il en soit Telegram n’a rien à voir avec tout cela.

« Ne leur faites pas confiance avec votre argent ou vos données. Aucun membre actuel ou passé de notre équipe n’est impliqué dans aucun de ces projets. » – Pavel Durov

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,140