Cryptomonnaies

JPMorgan facilite l’exposition de ses riches clients aux cryptomonnaies

23 Juil 2021 - 12:57

La méga-banque américaine JPMorgan Chase met de l’eau dans son vin et des cryptos dans ses comptes-client. Rétif sinon hostile à Bitcoin il n’y a encore pas si longtemps, le géant bancaire va désormais permettre à ses clients fortunés d’investir dans des fonds cryptographiques de type Grayscale ou Osprey.

Cinq véhicules d’investissement crypto pour les clients de JPMorgan

Dans une note à l’intention de ses conseillers financiers révélée cette semaine, l’institution bancaire américaine donne son feu vert pour l’accès de ses clients à des fonds de cryptomonnaie. Active depuis le 19 juillet, cette décision concerne une exposition aux cryptos via cinq véhicules d’investissement. Quatre d’entre eux relèvent de Grayscale Investments et un de Osprey Funds.

Les fonds approuvés comprennent Grayscale Bitcoin Trust, Grayscale Bitcoin Cash Trust, Grayscale Ethereum Trust, Grayscale Ethereum Classic Trust et Osprey Bitcoin Trust.

Première grande banque américaine à proposer ce type de service, JPMorgan a néanmoins balisé son offre. Ses conseillers pourront prendre des ordre d’achat et de vente sur ces cinq produits uniquement sur demande formelle de leurs clients. Ils ne pourront ni recommander, ni exécuter des transactions non sollicitées.

Répondre à la demande de ses clients

Ce nouveau service est disponible pour tous les clients de la banque désireux d’investir dans cette nouvelle classe d’actifs, y compris pour les utilisateurs de l’application trading Chase. Selon les affirmations d’une cadre dirigeante de JPMorgan, formulées au micro de Bloomberg, il s’agit de se conformer à leur demande croissante.

« Beaucoup de nos clients disent : ‘C’est une classe d’actifs, et je veux investir’, et notre travail consiste à les aider à placer leur argent là où ils veulent investir. »

Mary Callahan Erdoes, directrice de la gestion d’actifs et de patrimoine de JPMorgan

Un appétit pour les cryptomonnaies que la banque cherche à satisfaire même si elle reste prudente en raison de leur volatilité. Néanmoins, loin des accusations de fraude lancées par son PDG Jamie Dimon en 2017 s’emportant contre le Bitcoin et menaçant de licenciement ses employés qui en détiendraient, elle a, comme d’autres grands acteurs de Wall Street, entamé un virage notable dans leur direction.

Après avoir conseillé à ses clients de détenir 1% de leur portefeuille en BTC « pour se diversifier et non se protéger », elle a lancé au mois de mars un instrument financier, le «JP Morgan Cryptocurrency Exposure Basket » qui leur offre la possibilité d’accéder à un panel de sociétés exposées à la cryptomonnaie comme MicroStrategy ou Square. Sa dernière initiative qui permet à ses clients d’investir dans des fonds crypto est un pas supplémentaire vers l’acceptation malgré les réticences répétées de son PDG qui, au mois de mai, a indiqué qu’à titre personnel, il conseillait aux gens « de rester à l’écart ».

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche