Régulation

Commerzbank, le géant bancaire allemand, veut sa licence crypto

22 Avr 2022 - 07:28

Décidément, l’Allemagne et les cryptos, c’est une histoire en train de s’écrire, tout comme les banques et leur tournant vers les actifs numériques. Nouvelle institution à y succomber : le groupe bancaire Commerzbank qui a fait une demande auprès de l’autorité fédérale financière pour l’obtention d’une licence lui permettant de proposer des services d’échange et de garde sur les crypto-actifs.

Commerzbank veut une licence crypto

Suite à un projet de loi adopté fin 2019 au Bundestag et entré en vigueur en 2020, permettant aux banques traditionnelles de négocier et de stocker des cryptomonnaies, les premiers prétendants à ce nouveau service commencent à se faire connaître. Ainsi, le groupe bancaire Commerzbank, deuxième en importance derrière la Deutsche Bank avec ses 18 millions de clients, aurait fait une demande de licence de crypto-custody auprès de l’Autorité fédérale de supervision financière (BaFin) selon la procédure à respecter.

Il n’est pas le seul. En effet, selon le média local Börsen-Zeitung, 25 postulants sont déjà sur les rangs à briguer le précieux sésame. Sésame obtenu pour le moment par seulement quatre d’entre eux, dont Coinbase pour sa division allemande.

Ce n’est pas une surprise. Depuis que la loi a été adoptée, nombre d’institutions bancaires du pays ont commencé à préparer leur entrée dans l’industrie cryptographique. Ainsi Commerzbank a déjà noué un partenariat stratégique avec la bourse allemande (la Deutsche Börse) et la fintech 360X pour créer des NFT dans l’art et l’immobilier. Pionnière en la matière, la Deutsche Bank aurait quant à elle déjà élaboré une plateforme pour offrir à sa clientèle qualifiée des services de pointe en matière d’actifs numériques. N’attendant plus que l’aval des autorités pour l’activer, elle doit chercher elle aussi à obtenir la fameuse licence.

Les banques s’ouvrent aux cryptos en dépit d’un contexte réglementaire toujours incertain

A côté de ces deux institutions emblématiques, deux réseaux bancaires de première importance sont aussi sur les rails, mais plus timidement. D’abord, l’association nationale des banques coopératives allemandes, la Volksbank Raiffeisenbank, qui affirme « aller de l’avant » sur le sujet tout en réfléchissant encore à la façon de procéder. Et le réseau de proximité des caisses d’épargne, la Sparkassen, qui met en place un projet pilote pour permettre à ses clients de commencer à échanger des cryptomonnaies à partir de leurs comptes courants. 

Longtemps sceptiques à l’égard des cryptomonnaies considérées comme un moyen de contourner le système financier classique, les banques succombent les unes après les autres à la tentation de s’y impliquer. A l’échelle internationale, on ne les compte plus, et même la France aujourd’hui compte sa première représentante du genre.

Reste la bataille d’un environnement légal adapté, susceptible de sécuriser un univers extrêmement réglementé. L’Allemagne l’a compris, et ce n’est pas pour rien si elle arrive désormais en tête des pays particulièrement ouverts sur le sujet. Mais la partie n’est pas encore gagnée, et si une brèche a été ouverte, elle pourrait aussi se refermer. Un risque tel qu’un certain nombre de banques, y compris la Deutsche Bank, se sont regroupées pour défendre leur implication dans la crypto face aux règles strictes préconisées par le Comité de Bâle. 

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche