La banque d’investissement JP Morgan active son stablecoin et lance une nouvelle division blockchain

 La banque d’investissement JP Morgan active son stablecoin et lance une nouvelle division blockchain

Une grande entreprise de technologie, dont l’identité n’a pas été révélée, va utiliser le stablecoin JPM Coin de la banque d’investissement JP Morgan pour réaliser des paiements transfrontaliers. La banque développe parallèlement une nouvelle unité commerciale dédiée à la blockchain.

Un stablecoin pour les paiements de gros

Selon un article de CNBC, le JPM Coin, en préparation depuis février 2019, sera utilisé pour la première fois cette semaine par une multinationale de technologie pour réaliser des paiements transfrontaliers. Ce stablecoin adossé au dollar se déploiera exclusivement pour le paiement de gros et non pour le règlement de détail. En effet, c’est le coeur de cible de la banque d’investissement qui déplace chaque jour plus de 6 milliards de dollars dans le monde pour le compte de clients professionnels. Le JPM Coin a donc été conçu pour accélérer et simplifier les transactions interbancaires entre entreprises. Il servira aussi pour l’achat et la vente de titres par de grands investisseurs institutionnels et pour couvrir les paiements quotidiens des grandes entreprises.

Le JPM Coin a été élaboré sur le protocole Quorum, une version privée d’Ethereum développée par la banque mais acquise par la société de développement ConsenSys en août. La banque d’investissement a depuis développé une nouvelle division dédiée à la technologie du grand livre distribué. Une unité « currency & blockchain » baptisée Onyx dirigée par Umar Farooq qui chapeautait auparavant les projets blockchain de la banque, et notamment ses développements autour de Quorum. La filiale commerciale, dont l’objectif est de faire de la blockchain une source de revenus importante pour JPMorgan, compte déjà une centaine d’employés, signe d’un lancement rapide de nombreux projets.

Onyx illustre notre engagement envers la blockchain et d’autres technologies révolutionnaires pour renforcer et étendre la plateforme de paiements en gros de JP Morgan. Nous sommes à l’avant-garde de la réinvention et de la refonte de meilleures façons d’échanger des informations et de la valeur. « 

Takis Georgakopoulos, responsable mondial des paiements de gros de JPMorgan

Un système rénové et ambitieux

La filiale commerciale qui cherche à offrir services et technologies blockchain à destination du marché financier prendra en charge son ancien réseau interbancaire (IIn). Rénové, il devient Liink avec deux nouvelles applications de sécurisation, « Confirm » et « Format », qui devraient être actives dans les mois à venir. Le réseau a déjà conquis plus de 25 grandes banques du monde, dont la Deutsche Bank, la Danske Bank et des Banques centrales.

« Onyx est à l’avant-garde d’un changement majeur dans le secteur des services financiers. Cette nouvelle unité commerciale reflète l’engagement de JPMorgan en faveur de l’innovation, alors que nous continuons à mettre au point une technologie de pointe qui permet d’obtenir un meilleur système financier, plus rapide et plus inclusif. »

Jamie Dimon, PDG de JPMorgan.

Dans cette volonté d’innover et de moderniser une infrastructure de paiement désuète, lente et coûteuse – le système SWIFT – la banque envisage également d’utiliser la blockchain pour envoyer des versions numériques de chèques papier et faire économiser aux banques 75% des coûts actuellement nécessaires pour envoyer et traiter ces moyens de paiement.

Nous avons créé Liink en comprenant les vastes complexités du système bancaire mondial. En tirant parti de la technologie du grand livre distribué, nous avons créé un réseau de partage d’informations plus ouvert et plus efficace, composé de plusieurs des plus grandes institutions financières du monde. »

John Hunter, fondateur de Liink

L’initiative de JP Morgan sera probablement suivie par d’autres banques d’investissement désireuses de se lancer à leur tour dans le grand bain des stablecoins privés. Mais le géant bancaire pourrait encore repousser les limites de son ambition. Il envisage en effet de créer de nouveaux rails de paiement séparés pour supporter une version numérique de monnaie de Banque centrale (CBDC).

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,182