Cryptomonnaies

La Chine précipiterait la sortie de son yuan numérique

27 Mai 2020 - 14:54

Si le discours officiel reste discret sur la date de lancement du yuan version numérique, de nombreux indices laissent à penser qu’il serait imminent.

Le Covid-19, accélérateur du yuan numérique

Le projet d’infrastructure de paiement de la monnaie numérique (DCEP) pourrait connaître un coup d’accélérateur pour faciliter les plans de relance Covid-19. Ce serait aussi une réponse aux tensions accrues avec les Etats-Unis selon le très officiel Global Times. Cao Yin, fondateur de Digital Renaissance Foundation, confirme cette volonté de l’Etat chinois d’anticiper le durcissement de la politique commerciale de Trump.

Bien que les Etats-Unis n’aient pas inscrit les sociétés et institutions financières chinoises sur leur « Liste d’entités », ils peuvent toujours représenter une menace généralisée pour les institutions chinoises et avoir un impact sur la position du yuan dans les règlements internationaux. A cet égard, la monnaie numérique gérée par l’Etat pourrait être déployée plus tôt que prévu pour contrer un éventuel blocage américain.

Le confinement drastique a entraîné une récession économique que la Chine, à l’image de nombreux autres pays, cherche à enrayer en adaptant ses politiques budgétaires pour encourager la relance. Elle envisage notamment des stimulus à l’intention des petites et moyennes entreprises. Mais méfiante quant à l’usage qui pourrait en être fait – notamment au regard des ratés de l’helicopter money aux Etats- Unis ou du financement du chômage technique en France qui aurait entraîné un certain nombre d’abus – elle veut pouvoir surveiller au plus près le flux des paiements de relance. Et pour cela, rien de mieux qu’un DCEP (Digital Central Electronic Payment) avec ses fonctions de traçabilité intégrée.

La Chine avance vite à mots feutrés

Aussi, si la banque centrale de Chine (PBoC) n’a pas délivré de calendrier précis pour le lancement officiel de son yuan numérique, la probabilité est grande qu’il soit imminent. Testé dans plusieurs villes (Shenzhen, Suzhou, Xiongan et Chengdu), en lien notamment avec des franchises mondiales de la restauration rapide comme McDo ou Starbucks, ces étapes témoignent d’une expérimentation très avancée. La fuite d’images de l’interface d’application du DCEP annonce même la phase ultime avant le grand saut vers l’accès public. Mais le gouverneur de la banque populaire, Yi Gang, dans une récente déclaration s’entête à n’évoquer qu’un cheminement classique et réfute toute urgence.

Ces tests ne sont que des travaux de routine pour la recherche et le développement, et ne signifient pas que le RMB numérique sera officiellement émis. Il n’y a pas de calendrier pour savoir quand il sera lancé.


Or, sous un calme diplomatique tout en retenue, il semblerait plutôt que la Chine intensifie ses recherches et cherche à sortir au plus vite son nouvel outil numérique. Elle sait qu’elle a tout à y gagner. A l’intérieur de ses frontières, pour une gestion au cordeau de l’après Covid. Et sur la scène internationale, en étant la première puissance économique à s’enorgueillir d’une monnaie numérique fonctionnelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche