Plateformes d'échanges

La commission britannique déçue par le manque de coopération de Binance sur l’affaire FTX

18 Nov 2022 - 09:34

Les membres de la commission parlementaire britannique qui enquêtent sur l’effondrement de FTX ne sont pas satisfaits des réponses de Binance, interpellé sur son rôle dans le cataclysme qui secoue l’industrie crypto. L’échange s’est contenté de leur adresser une série d’articles de presse, en lieu et place des documents internes demandés.

Binance présente des articles de presse comme témoignage de son rôle dans l’affaire FTX

Lundi dernier, le comité spécial du Trésor britannique a entendu le vice-président des affaires gouvernementales de Binance en Europe, Daniel Trinder, concernant le rôle de Binance dans l’enchaînement des faits qui ont conduit à la déroute désastreuse de FTX. Suite à cette audience, le leader des exchanges crypto devait fournir des documents, y compris ceux relatifs à des discussions internes, sur sa décision d’annoncer publiquement la vente de tous ses FTT, le jeton natif de FTX, et sur la tentative de rachat de son rival.

Or, en guise de réponse, Binance s’est contenté de réunir un ensemble d’articles de presse à soumettre à l’attention du comité. De quoi effectivement décevoir la commission qui s’attendait à des preuves plus tangibles.

Cela ne nous donne pas vraiment les vrais détails de fond. Je suis sûre que le comité posera plus de questions pour obtenir les détails de ce qui s’est passé ici, car il y a des implications plus larges pour cet effondrement et pour le secteur de la cryptographie dans son ensemble.

Alison Thewliss, membre du comité du Trésor, in Bloomberg

Sauf que, en l’état actuel des choses, la présidente du comité, Harriett Baldwin, précise bien dans le même article, que l’instance gouvernementale ne dispose pas de la « capacité à demander plus que ce que nous avons reçu ».

Binance entre désinvolture et opacité

De fait, la désinvolture de Binance peut surprendre au vu de la gravité de l’affaire. Mais il avait déjà prévenu qu’il ne pourrait pas vraiment satisfaire la demande.

Comme expliqué au comité spécial du Trésor, nous ne pouvons partager aucune documentation relative à FTX au-delà des informations factuelles que nous avons fournies, car la question fait l’objet d’enquêtes en cours par les autorités de réglementation dans un certain nombre de juridictions, avec lesquelles nous coopérons et partageons des informations sur une base strictement confidentielle.

Porte-parole de Binance cité in The Block

Effectivement, il semblerait que l’échange doive répondre de son rôle dans la chute de FTX auprès de nombre d’acteurs étatiques. Et dans le lot, un examen du comité de la Chambre des représentants US est, comme rapporte The Block, déjà au calendrier. Examen suivi d’une audience en décembre. Binance devrait y comparaître aux côtés de Sam Bankman-Fried et de représentants d’Alameda Research. Mais dans un tweet supprimé depuis , le PDG de Binance, Changpeng Zhao, ne semblait pas du tout décidé à y envoyer un représentant de l’entreprise.

Pas sûr que le comportement de Binance soit en mesure de rassurer sur les pratiques nauséabondes du secteur crypto. Pas sûr non plus que les autorités britanniques apprécient le « 2 poids, 2 mesures » avancé par l’exchange pour ne pas produire les pièces demandées. Vraisemblablement, ce sera un argument supplémentaire pour le gendarme boursier britannique (la FCA), auprès duquel Binance sollicite depuis longtemps un enregistrement, de rechigner encore à lui accorder le sésame tant convoité.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche