Bitcoin

L’approbation d’un ETF Bitcoin pourrait-elle signer la fin de l’impulsion haussière du BTC ?

11 Oct 2021 - 18:45

Le marché des cryptos est suspendu à l’approbation d’un ETF Bitcoin sur le territoire américain qui devrait intervenir d’ici la fin du mois. Or, sa mise en oeuvre effective ne serait pas forcément une nouvelle positive pour la poursuite du rallye haussier si on se fie à des événements plus ou moins similaires qui sont intervenus dans le passé et qui ont entraîné la chute du prix du bitcoin et corrélativement celui de tous les altcoins. Néanmoins, face à un marché qui fluctue aussi au niveau de ses caractéristiques, le probable n’est jamais certain et le meilleur pourrait encore advenir.

Un Bitcoin qui reprend le lead dans la perspective d’une approbation imminente d’un ETF BTC

Le marché des cryptos a allègrement repris des couleurs depuis l’épisode houleux lié à la question de l’impact environnemental des cryptos fonctionnant en preuve de travail et au bannissement de l’exploitation minière du Bitcoin en Chine. Sa capitalisation boursière dépasse de nouveau les 2400 milliards de dollars semblant « pricer » la bonne nouvelle attendue en provenance des Etats-Unis.

Or pour qui fréquente le marché depuis quelques années, l’événement tant convoité d’un ETF Bitcoin que le gendarme boursier américain, après tant de temps à tergiverser, s’apprêterait à autoriser pourrait avoir un goût amer de déjà-vu.

En effet, et comme l’exprime après d’autres le PDG de Pantera Capital, Dan Morehead, il pourrait même signer une inversion de tendance et inaugurer l’entrée dans un cycle baissier.

A l’appui de cette observation, deux événements du passé.

Les contrats à terme Bitcoin CME et la cotation au Nasdaq de Coinbase

Tout d’abord, le lancement des contrats à terme Bitcoin sur le Chicago Mercantile Exchange (CME) en décembre 2017. Une initiative soupçonnée d’être à l’origine de manipulation de prix ayant entraîné la chute vertigineuse du marché crypto début 2018.

Dans le détail, les futures sont apparus le 17 décembre 2017, le lendemain du jour où le BTC a culminé à 19 891 dollars. A partir de là, le prix s’est étiolé. Puis il s’est écroulé pour atteindre son bottom (son plus bas) à 3000 dollars quelques mois plus tard. Rappelons d’ailleurs que l’ETF susceptible d’être autorisé par la Securities and Exchange Commission (SEC) sera limité à des contrats à terme Bitcoin négociés par CME, c’est à dire sans exposition directe à la première des cryptomonnaies. Le but dans un cas comme dans l’autre consistant à apprivoiser un actif trop « sauvage » pour le transformer en un outil docile de négociation.

Le deuxième événement beaucoup plus récent, puisqu’il date d’avril dernier, est la cotation au Nasdaq de la plateforme d’échange Coinbase.

Le marché du bitcoin était en hausse de 822% le jour de la cotation. Cependant, immédiatement après que les actions de Coinbase soient devenues disponibles sur le Nasdaq, un marché baissier de -53% a commencé. »

Dan Morehead, PDG de Pantera Capital dans sa note aux investisseurs

Pour Dan Morehead comme pour d’autres observateurs du marché crypto, il y a donc de fortes probabilités pour que les mêmes conséquences dommageables se reproduisent une fois lancé un ETF BTC.

Quelqu’un pourrait-il me rappeler la veille du lancement officiel de l’ETF Bitcoin ? Je pourrais vouloir retirer quelques jetons de la table »

Dan Morehead, PDG de Pantera Capital dans sa note aux investisseurs

Rappelons à toutes fins utiles que la date retenue pour le feu vert d’un ETF est le 18 octobre prochain.

Des effets à tempérer : l’ETF ne marquera pas forcément la fin du rallye haussier

Si certains craignent effectivement un « sell the news » lors du lancement officiel d’un ETF Bitcoin, il faut néanmoins noter que les conditions du marché ont changé. En avril dernier, on était techniquement à bout de souffle après une phase haussière sans précédent débutée en octobre 2020. Là, on sort d’une période de correction-réaccumulation et on peut supposer que le marché aura suffisamment « de jus » pour se lancer à l’assaut de nouveaux sommets.

De même, par rapport au bull run de la fin de 2017, la donne a énormément changé. A l’époque, ce sont les investisseurs particuliers qui portaient le marché. Aujourd’hui, les institutionnels sont entrés dans le game et ils ne se laisseront pas engloutir aussi facilement. Le patron de Pantera Capital n’est pas sans le savoir. L’adoption « qualifiée » est à ce prix, gommant les excès dans un sens comme dans l’autre.

« Les futurs marchés baissiers seront moins profonds. Malheureusement, il n’y a pas de repas gratuit. Le revers de la médaille est que nous ne verrons probablement plus les rallyes 100 fois en un an non plus. »

Dan Morehead, PDG de Pantera Capital dans sa note aux investisseurs

Quoi qu’il en soit, dans un marché qui repart sur les chapeaux de roue avec un BTC affichant 57 500 $ au moment de la rédaction, soit une augmentation de l’ordre de 20% sur 7 jours, et une domination qui reprend du poil de la bête à 44,3 %, difficile de ne pas croire en des jours radieux pour la reine des cryptos.

Mais la prudence comme toujours est de mise. Pour une vraie confirmation d’un nouvel ATH, on doit encore patienter jusqu’au 64 804,72 $, sommet atteint le 14 avril. On n’en est plus très loin (-11%) …


Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche