Régulation

Le DCEP s’invite à la table de géants de la restauration

23 Avr 2020 - 18:34

Starbucks, Mac Donald’s et Subway pourraient prochainement tester le paiement numérique de la Banque centrale chinoise (PBOC).

Des tests à foison

Selon un journal local, les enseignes américaines feraient partie des 19 restaurants et magasins de détail choisis dans le district de Xiong’An, déjà élu pour expérimenter des pilotes d’application du DCEP (Digital Currency Electronic Payment) .

Cette annonce intervient alors que les « hostilités » ont déjà bien commencé quant à l’avancement du fleuron monétaire chinois, mais il lui confère une dimension encore plus concrète. La date de lancement des transactions commerciales n’est pas encore déterminée mais dans une communication tirée au cordeau comme celle des autorités chinoises, le verbe est souvent performatif. Aussi,  on peut penser que l’essai sera vraisemblablement réalisé d’ici peu, succédant dans la foulée aux autres déjà en cours. Celui par exemple de la banque agricole de Chine qui a dévoilé une interface utilisateur en version bêta pour son portefeuille électronique ou les différents tests d’application déployés dans les villes de Chengdu, Suzhou, Shenzhen, sans oublier le nouveau quartier de Xiong’An cité plus haut.

Une prouesse mondiale

Malgré toute cette énergie démonstrative, la Banque populaire de Chine tient à préciser que ces explorations ne valent pas officialisation. On veut bien la croire, parce que le sujet est complexe. Toutes les recherches menées partout dans le monde soulèvent les difficultés à créer une CBDC de détail. D’un point de vue technologique, ce serait une prouesse à saluer si la Chine y parvenait. Quand bien même, elle aurait commencé, selon ses propres déclarations, à s’y pencher dès 2014. Information qui prouve surtout son audace en la matière et son obstination sans faille non dénuée, faut-il le rappeler, d’intentions autoritaires.

Le fait est : si le renminbi numérique n’est pas pour tout de suite, il s’inscrit indéniablement dans un avenir très proche. Avec ou sans Covid-19. Ainsi que l’a confirmé un représentant de la Banque centrale, lors d’une conférence de presse le 10 avril, affirmant que le lancement de la monnaie numérique n’avait pas été perturbé par le virus. On s’en doutait, on croit même savoir qu’il a plutôt accéléré sa mise en oeuvre .

 

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche