Bitcoin

Le président pro-Bitcoin du Salvador brigue un second mandat

17 Sep 2022 - 14:59

Nayib Bukele, dont le nom seul fait frémir tous les tenanciers de l’ordre financier traditionnel, au premier rang desquels figure le Fonds Monétaire International, vient de déclarer son intention de se représenter à la tête du Salvador. Une annonce qui intervient au moment même où l’agence de notation financière internationale Fitch Ratings, rétrograde la note du pays d’Amérique centrale en raison d’une situation de liquidité qu’elle juge « catastrophique« .

Nayib Bukele candidat à sa propre réélection

Lors d’un événement diffusé en direct pour célébrer la date anniversaire de l’indépendance du pays, Nayib Bukele a annoncé son intention de briguer un second mandat présidentiel à la faveur d’une décision de la Cour suprême s’opposant à la Constitution du Salvador qui interdit à un ex-président de se représenter.

Une décision qui n’avait pas plu à tout le monde, les Etats-Unis pointant la possibilité du retour d’un régime autoritaire dans le pays, mais qui n’est pas de nature à impressionner le jeune chef d’Etat qui bénéficie selon l’institut de sondage CID Gallup, de 85% d’opinion favorable parmi les habitants. Un presque plébiscite qui serait notamment lié à sa politique de fermeté (le mot est faible vu d’ici) contre les « maras », les gangs mafieux qui hissent le Salvador dans le palmarès des pays au taux de criminalité le plus élevé .

« J’ai décidé de me présenter pour continuer sur le chemin que nous avons choisi. Pour la première fois de notre histoire, c’est le bon chemin. Certains pays en développement vont certainement critiquer cette décision, comme ils en ont critiqué de nombreuses avant. Mais c’est au peuple salvadorien de décider. »

Déclaration de Nayib Bukele

Cependant jusqu’aux prochaines élections qui auront lieu en 2024, le petit pays d’Amérique central qui est le premier au monde à avoir donné cours légal au bitcoin aux côtés du dollar américain, risque de subir encore bien des assauts de la part d’instances diverses et variées pour décrédibiliser sa politique en matière monétaire

Le Salvador fragilisé par sa politique pro-Bitcoin ?

De fait, hasard du calendrier ou pas, l’agence de notation financière Fitch Ratings vient d’abaisser sa note de « CCC » à « CC », déclarant que le pays est susceptible de faire défaut sur un paiement à l’échéance d’une obligation début 2023.

« Les positions de liquidité budgétaire et extérieure serrées d’El Salvador et l’accès au marché extrêmement limité dans un contexte de besoins de financement budgétaire élevés et d’une importante échéance obligataire extérieure de 800 millions de dollars en janvier 2023 rendent probable une sorte de défaut. »

Rapport de Fitch

Il faut dire que l’adoption du bitcoin a limité son accès aux marchés, entravant sa capacité à financer le remboursement des obligations comme le rapporte Coindesk, citant Moody’s, une autre agence de notation.

Une assertion que réfute Bukele qui a affirmé en juillet dernier que le pays avait les moyens de rembourser ses dettes.

« Contrairement à ce que les médias ont affirmé pendant tout ce temps, le Salvador dispose des liquidités nécessaires non seulement pour payer tous ses engagements lorsqu’ils sont dus, mais aussi pour acheter par anticipation l’ensemble de sa propre dette (jusqu’en 2025). » 

Mais pour Fitch, c’est au contraire un facteur supplémentaire accentuant la fragilité financière du Salvador.

« Le gouvernement du Salvador a récemment annoncé un rachat volontaire en espèces de 360 millions d’USD pour ses obligations extérieures de 2023 à 2025 à un prix inférieur au pair, ce qui va probablement affaiblir davantage sa position de liquidité déjà tendue. »

Rapport de Fitch

Des critiques sévères qui ne sont pas nouvelles, portées notamment par le FMI qui a exhorté le Salvador à abandonner le bitcoin comme monnaie légale pour préserver « la stabilité financière et la protection des consommateurs ».

Bitcoin

Le FMI recommande au Salvador de renoncer au Bitcoin en tant que monnaie légale

Nathalie E. - 26 Jan 2022 - 11:08

Le Fonds monétaire international, dans une note plutôt positive sur la [...]

Lire la suite >>

Des recommandations balayées par Bukele qui a toujours l’intention de créer une Bitcoin City, financée par la vente d’obligations adossées à du BTC (Bitcoin Bonds), mais retardée en raison des conditions de marché peu propices.

Régulation

Salvador - Entre retard de ses Bitcoin Bonds et FUD de Reuters et des USA

Hugh B. - 25 Mar 2022 - 13:00

La politique internationale se résume bien souvent à une simple guerre de [...]

Lire la suite >>

Une politique ambitieuse qui pourrait donc se poursuivre si Bukele était reconduit à la tête de l’Etat et qui risque de l’exposer encore à l’anathème des gardiens du temple monétaire.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche