Bitcoin

Le Salvador veut édifier la première ville Bitcoin au monde

22 Nov 2021 - 07:27

Le Salvador envisage de créer la première ‘Bitcoin City » au monde. Un projet ambitieux déjà bien avancé sur le papier et qui sera financé par l’émission d’un milliard de dollars d’obligations adossées au BTC.

Bitcoin City au Salvador

Le Salvador, seul pays au monde où le Bitcoin a cours légal, s’engage toujours plus avant dans son adoption. A l’issue de la Bitcoin week, une grande manifestation destinée à promouvoir le bitcoin et à accélérer l’adhésion des citoyens parfois perplexes ou rétifs, le président Nayib Bukekle a annoncé la création d’une ville entièrement axée sur la première des cryptomonnaies. Un projet ambitieux aux grandes orientations déjà bien définies.

Le lieu d’abord, dans l’est du pays, le long du golfe de Fonseca, près du volcan Conchagua, pour concevoir, selon Bukele, une cité « entièrement écologique » grâce à l’utilisation de l’énergie géothermique. La ville se déploiera de façon circulaire, « comme les villes fondées par Alexandre le Grand » a t-il affirmé un poil mégalo. Et, elle sera une métropole à part entière avec des zones résidentielles et commerciales, un réseau ferroviaire, un port et un aéroport. En son centre, une place conçue pour ressembler à un symbole Bitcoin vu du ciel.

« Si vous voulez que le bitcoin se répande dans le monde, nous devons construire des Alexandrie. »

Nayib Bukekle, président du Salvador

De plus, les résidents ne seront soumis à aucune taxe hormis la TVA à 10%. 50% reviendront à la commune pour assurer une partie de son budget de fonctionnement tandis que l’autre moitié servira, selon les projections, à financer les obligations émises pour construire la ville.

Le financement du projet en partenariat avec Blockstream et Bitfinex

Car, effectivement, pour financer son projet, le Salvador compte émettre 1 milliard de dollars d’obligations adossées à des bitcoins. Une grande première là aussi, développée par Blockstream via son réseau Liquid Network, une chaîne latérale du réseau Bitcoin. Sur ce montant, selon le communiqué de la société, 500 millions de dollars iront au développement des capacités de minage du pays (qui permettront de rembourser l’emprunt). Les autres 500 millions de dollars serviront pour acheter davantage de bitcoins. Rappelons que l’Etat en possède déjà au moins 1100 BTC.

En outre, le pays compte accorder une première licence crypto à la société-mère de Bitfinex, iFinex, désignée comme entité coordinatrice de l’émission de l’obligation. Celle-ci apportera d’ailleurs sa contribution à une loi sur les valeurs mobilières pour «réglementer, émettre et exploiter des instruments financiers numérisés ».

Toute la presse mainstream s’est fait l’écho de cette nouvelle initiative du Salvador. L’expérimentation de Bitcoin à l’échelle d’un pays suscitant inévitablement la curiosité. Tout autant son jeune président, « dictateur » auto-proclamé, souvent reconnaissable à sa casquette blanche vissée à l’envers sur la tête. Mais un petit réajustement est nécessaire.

Face à un président qui occupe le devant de la scène, « Il serait sage de se rappeler que c’est un village qui a lancé le mouvement Bitcoin au Salvador, et non pas un homme providentiel. »  Phrase d’Alex Gladstein qui a commis un article absolument captivant sur l’adoption du bitcoin dans ce petit pays d’Amérique centrale, où tout a débuté dans une bourgade côtière, El Zonte, quand Mama Rosa a commencé à vendre ses pupusas contre du bitcoin…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche