Bitcoin

Le titre de Reuters associant faiblesse du dollar et vigueur du Bitcoin gravé dans le bloc

04 Déc 2020 - 00:09

Le premier bloc miné de bitcoin contenait une déclaration d’intention de la part de Satoshi Nakamoto sous forme d’un titre de presse. Douze ans après des mineurs reproduisent le geste originel en encodant la manchette de Reuters associant la faiblesse du dollar et la force du BTC.

D’une époque à l’autre, rien ne change…

Le légendaire bloc Genesis de Bitcoin est resté dans les annales parce que premier mais aussi parce que le, la, ou les, créateurs avaient pris soin d’y graver un message dévoilant l’objectif de l’omni (objet monétaire non identifié) advenant au monde.

Il s’agissait à l’époque du titre d’un article paru dans le Financial Times du 3 janvier 2009, évoquant la gestion de la crise de 2008 provoquée par les subprimes et la faillite de Lehman Brothers. Une gestion calamiteuse qui a démontré les lacunes profondes du système financier : “The Times 03/Jan/2009 Chancellor on brink of second bailout for banks” (« Le chancelier est sur le point de renflouer les banques pour la seconde fois »).

Une situation étrangement proche de celle que nous vivons aujourd’hui. Rien n’a changé. En conséquence d’une pandémie qui a été le déclencheur mais pas la raison de la crise économique, le renflouement se fait aussi à coup de planche à billets, plus confusément et communément nommé quantitative easing. La nouveauté, c’est que Bitcoin existe. La nouveauté, c’est qu’un titre de Reuters associe dollar et Bitcoin en valorisant ce dernier.

En effet, à l’occasion de la séquence lors de laquelle le BTC a dépassé son plus haut historique, l’agence de presse internationale a publié un article mettant pour la première fois en regard le dollar et le Bitcoin.  L’auteure Gertrude Chavez-Dreyfuss a noté que la baisse du dollar américain correspondait à la nouvelle d’un deuxième projet de loi de secours COVID-19. discuté au Congrès des États-Unis.

Un titre pertinent encodé

L’article souligne surtout que cet affaissement du roi-dollar coïncide précisément avec un sommet jamais atteint par la première cryptomonnaie (19 918 $ le 1er décembre). Une façon imparable de valoriser le Bitcoin en lui attribuant la qualité fondamentale revendiquée par nombre d’aficionados, le statut de réserve de valeur.

Aussi, le titre de Reuters , » Le dollar s’effondre face aux espoirs de relance des États-Unis ; le bitcoin atteint un sommet historique », a t-il connu un gros retentissement dans la cryptosphère. Pour la première fois, un organe de presse mainstream mettait l’accent sur le lien de cause à effet entre monnaie fiduciaire manipulée par la banque centrale, la faisant en quelque sorte courir à sa perte, et un Bitcoin, existant en dehors de tout contrôle, accédant au sommet de son art. Le titre d’une lucidité implacable méritait donc qu’on lui tresse des lauriers. Mieux encore, il méritait d’être gravé de toute éternité. C’est ainsi que l’un des plus anciens pools miniers, Slush Pool, s’en est emparé et l’a fait apparaître dans le bloc 659678.

Une initiative qui peut paraître anecdotique mais qui jalonne la route de Bitcoin de repères édifiants pour les générations futures.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche