Plateformes d'échanges

Le trading de cryptoactifs en nette baisse avec la chute des cours

23 Mar 2018 - 08:14

Après un fin d’année 2017 particulièrement flamboyante pour les cryptomonnaies, une chute généralisée du cours a été constatée, le bitcoin perdant en deux mois plus de 50% de sa valeur

IG Group, une société britannique de trading de produits dérivés en ligne, a constaté un taux de trading de cryptomonnaies « nettement » plus léthargique depuis le début de l’année 2018, tandis que la société avait déclaré que son troisième trimestre avait connu une « performance exceptionnelle » en raison de la popularité croissante des dérivés basés sur les actifs cryptographiques, a rapporté le Financial Times.

Selon les données de la société, leurs « revenus nets de trading ont bondi de 30 pour cent d’une année sur l’autre », soit environ 152,9 millions de livres – environ 175 millions d’euros – sur « trois mois jusqu’à fin février ». IG Group a ajouté que la part de ses revenus provenant du commerce de produits cryptographiques a augmenté de 1 % à 11 % par rapport à l’an dernier au cours de la même période.

Cependant, la société a noté qu’en parallèle avec la chute des prix de cryptomonnaies depuis la hausse de décembre où le bitcoin avait atteint 20.000 dollars, le trading de ce type d’actifs s’est « nettement ralenti » après la fin janvier, le Groupe IG perdant un pour cent des « clients CFD[contrat pour différences] actifs » depuis le début de l’année.

Ce phénomène compréhensible est donc à l’exact opposé du mouvement de foule provoqué par la hausse des prix, et qui avait poussé de très nombreuses plateformes à fermer leurs inscriptions à la mi-décembre.

En février, les régulateurs de l’Union européenne (UE) ont publié une déclaration mettant en garde les consommateurs contre l’investissement dans des actifs cryptographiques « hautement risqués » en raison de leur nature non réglementée et de la volatilité du marché. Toujours en février, l’AMF a déclaré que les offres dérivées des cryptomonnaies devaient se « conformer à la réglementation en vigueur » pour les produits financiers traditionnels. En conséquence de cela, les publicités relatives à ce type d’investissements sont interdites sur le territoire francophone.

d’après cointelegraph

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche