Le yuan numérique passe à table

 Le yuan numérique passe à table

La banque centrale de Chine (BPoC) continue les expérimentations de son yuan numérique. Elle serait en cheville avec les plateformes de livraison de nourriture, exploitées par Meituan Dianping, et ses 435 millions d’utilisateurs.

Une diffusion massive

Selon des sources anonymes relayées par Bloomberg – la Chine reste toujours très discrète sur les avancées de sa monnaie numérique – , la BPoC auraient engagé des pourparlers avec le géant de la livraison alimentaire, soutenu par la holding Tencent, pour tester des cas d’utilisation réels de son renminbi. Et, comme d’habitude, on a que très peu de détails sur la nature du partenariat. Sauf que que la plateforme comptant plusieurs centaines de millions d’utilisateurs génère des milliards de dollars de transactions au quotidien. C’est donc, comme à chaque fois, un partenaire de poids qui est choisi non seulement pour accélérer l’adoption de la version numérique de la monnaie souveraine mais surtout pour soutenir sa diffusion massive.

Ainsi, Meituan Dianping aurait déjà négocié les conditions du testing avec la filiale recherche de la banque centrale – le Digital Currency Research Institute – et leur alliance effective serait imminente.

Un marché à 27 milliards de dollars

Si les autorités chinoises continuent d’entretenir savamment le flou autour de la sortie officielle du renminbi numérique, on observe que le calendrier se précipite. Chaque semaine qui passe dorénavant voit se nouer de nouveaux deals. Meituan rejoint ainsi l’Uber chinois Didi pour explorer les applications concrètes du yuan.

De grosses, très grosses entreprises qui vont placer Pékin en pôle position pour lancer en premier cette fameuse CBDC, DCEP en version chinoise, à la face du monde. D’autant que la BPoC ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle serait, toujours selon des sources officieuses, déjà en discussion avec une autre grosse société soutenue par Tencent, Bilibili une application majeure de streaming. Utilisant déjà des systèmes de paiement électronique, ces fleurons de l’économie chinoise sont des candidats tout à fait appropriés pour aider le DCEP à devenir capital dans le devenir des paiements évalués à 27 milliards de dollars aujourd’hui.

S’il s’agit toujours de rester prudent sur les rumeurs qui entourent ce projet de yuan numérique, la stratégie est claire. Premièrement : inclure le renminbi numérique directement dans les applications grand public qui disposent déjà de gros volumes de transactions. Deuxièmement : faire en sorte que Tencent et Alibaba deviennent les distributeurs privilégiés du DCEP dès qu’il sera disponible. Représentant 93% du marché du paiement en Chine avec leurs solutions de paiement mobile respectives, Wechat Pay et Alipay, ce serait bien sûr la voie royale de l’adoption.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180