Cryptomonnaies

Ledger s’associe avec Intel pour son système d’exploitation

25 Oct 2017 - 15:57

La société parisienne de fabrication de porte-monnaie physique, Ledger, a annoncé un récent partenariat avec la multinationale technologique Intel. L’initiative conjointe vise à « lier » le système d’exploitation de Ledger, « BOLOS » et le logiciel Intel Software eXtension Guard (SGX).

Ledger, la startup de portefeuilles hardware, poursuit l’expansion de ses objectifs d’entreprise, en dévoilant son partenariat avec la société technologique californienne Intel. La solution Intel SGX permet de créer une zone sécurisée appelée « enclave SGX » pour les clés privées attachées aux actifs numériques. Ceci signifie essentiellement que les données sont stockées dans cette enclave sécurisée plutôt que dans des applications, le but étant de lutter contre diverses attaques logicielles.

« Au cours des deux dernières années, nous avons constaté une demande croissante du marché pour des solutions de sécurité destinées à gérer des actifs cryptographiques », explique Eric Larchevêque, PDG de Ledger.

« Après le lancement d’une gamme de portefeuilles matériels basés sur notre système d’exploitation intégré dans une puce sécurisée, travailler avec un acteur de premier plan tel qu’Intel est une opportunité unique de continuer à fournir à notre clientèle croissante des solutions innovantes pour les applications de cryptomonnaies et de blockchains. »

Selon les différentes annonces, cette nouveauté permettra aux développeurs d’applications sur ordinateurs fonctionnant sur une architecture Intel d’interagir avec cette zone pour stocker des clés cryptographiques. La société explique que « les clés privées seront générées automatiquement et toutes les transactions de crytomonnaies seront signées dans l’enclave sécurisée Intel SGX » L’extension Intel SGX est déjà pré-installée dans les processeurs Intel, afin de maximiser la sécurité du code et réduire les risques.

De plus, Ledger a récemment recueilli 7 millions de dollars dans le cadre d’une levée de fonds de série A dirigée par la MAIF Avenir, le Digital Currency Group, The Whittemore Collection et d’autres. Selon le fabricant de porte-monnaie parisien, l’équipe a l’intention de construire une nouvelle usine en Chine avec les fonds nouvellement acquis.

D’après news.bitcoin.com

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche