Les autorités chinoises resserrent les règles sur les devises virtuelles

Le 10 janvier 2019, l’Administration chinoise du cyberespace (CAC) a annoncé l’introduction de nouveaux règlements sur les cryptomonnaies.

La nouvelle réglementation forcera les entreprises du secteur de la blockchain implantées en Chine à modifier leurs politiques d’information sous peine de devoir payer de lourdes amendes.

Une réglementation en faveur d’une meilleure politique d’information

La CAC forcera les entreprises du secteur de la blockchain à améliorer leurs politiques d’information. Source : Pixabay

La CAC forcera les entreprises du secteur de la blockchain à améliorer leurs politiques d’information. Source : Pixabay

Les régulateurs chinois veulent resserrer le cadre réglementaire des sites Web et des éditeurs d’applications mobiles qui renseignent le public sur les différentes monnaies virtuelles et qui offrent du soutien technique aux adeptes de la blockchain.

Les nouvelles règles imposeront l’enregistrement du nom du domaine et de l’adresse de leur serveur auprès de la CAC. D’une part, cela permettra aux autorités d’accéder à ces données. D’autre part, elles pourront contrôler la censure des informations interdites par la législation chinoise.

Dès l’entrée en vigueur des nouvelles règles le 15 février 2019, les start-up auront 20 jours pour se conformer à ces nouvelles obligations. Au-delà de ce délai, toutes les entreprises prises en défaut devront payer une amende de 20 000 à 30 000 yuans, soit entre 2 900 et 4 400 dollars. Les récidivistes pourront faire l’objet d’enquêtes criminelles. À l’aide de cette mesure, l’administration souhaite améliorer et développer l’industrie des cryptomonnaies dans le pays.

Une législation chinoise restrictive à l’égard des cryptos

Le gouvernement chinois semble avoir les cryptomonnaies dans sa mire depuis maintenant un certain temps. En 2013, la Banque populaire de Chine avait interdit aux institutions financières chinoises de traiter les transactions en Bitcoin (BTC). D’ailleurs, la même année, l’organisation avait lancé un avertissement sur les dangers reliés à l’utilisation du BTC. Enfin, en septembre 2017, la Chine avait banni les Initial Coin Offerings (ICO).

Cette mesure a ensuite connu une surenchère en janvier et février 2018. L’État chinois avait bloqué la vente de cryptomonnaies entre particuliers sur son territoire et censuré les plateformes d’échanges étrangères. Il s’en est suivi d’une série d’annonces de la part du Président Xi Jinping et de l’institut de recherche CCID, lesquels se sont prononcés en faveur d’un meilleur encadrement des transactions en crypto.

Une future plateforme pour une meilleure fluidité des échanges

Réglementation Bitcoin

Bakkt va permettre autant aux professionnels qu’aux débutants en cryptomonnaies d’effectuer des transactions en dollars dans un environnement régulé. Source : Pixabay

Malgré une année 2018 difficile pour le marché des cryptomonnaies, certains investisseurs chinois demeurent confiants quant à de l’avenir des cryptodevises. C’est le cas du milliardaire Li Ka-Shing qui n’a pas hésité à investir dans la création d’une nouvelle plateforme d’échange de devises cryptographiques. Il s’agit de Bakkt.

Malgré un lancement repoussé, Bakkt a réalisé une levée de fonds de 182 millions de dollars début 2019. Qui plus est, cette plateforme est le fruit d’une collaboration entre Microsoft, Intercontinental Exchange et Starbucks. D’abord, autant les professionnels que les débutants pourront trader des contrats à terme en Bitcoin grâce à cette interface. Plus tard cette année, la plateforme envisage de donner la possibilité à ses utilisateurs d’acheter, de vendre et de stocker des cryptos sur le cloud de Microsoft. Enfin, les clients de Starbucks pourront convertir leurs Bitcoins et leurs altcoins en dollars pour effectuer des achats dans différents points de vente.

 

Suivez-nous !

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

10 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger