Affaire FTX – Les autorités US lancent une page Web dédiée aux victimes.

Le bureau du procureur américain du district sud de New York a lancé une page sur son site Web, invitant les utilisateurs lésés de FTX à se manifester. Ces derniers peuvent également y trouver des informations sur la procédure pénale en cours et prendre connaissance des droits des victimes. L’invitation à se rendre sur la page dédiée concerne aussi les éventuels témoins de la fraude orchestrée par SBF et sa clique.

07 janvier 2023 - 14:16

Temps de lecture : < 1 minute

L’histoire de FTX, ce n’est pas seulement la faillite d’une plateforme crypto, mais la chute spectaculaire d’un empire aux ramifications complexes bâti en l’espace de quelques années et s’effondrant en quelques jours.

Plus d’un million de personnes potentiellement concernées

Selon le dépôt de bilan en date du 11 novembre, FTX devait de l’argent à plus de 100 00 créanciers. Mais c’était sans compter les utilisateurs de la plateforme et de sa branche US. En les incluant, le chiffre grimpe à plus d’un million de personnes. Partant de là, la représentante du procureur des Etats-Unis pour le district sud de New York, Danielle Sassoon, a fait savoir qu’il serait « impraticable » de les contacter tous un par un, d’où l’idée de demander à la cour fédérale l’autorisation d’ouvrir une page dédiée. Le juge Lewis Kaplan qui supervise l’affaire, a immédiatement donné son accord. Dans la foulée, l’avis a été mis en ligne. Les victimes présumées (des vérifications seront effectuées) peuvent d’ores et déjà contacter par mail le coordinateur désigné.

Selon les lois fédérales américaines, les procureurs sont tenus d’informer les victimes avant la procédure de plaidoyer ou de condamnation, y compris, comme le précise Reuters, sur leurs droits d’obtenir un dédommagement, d’être entendu en justice et d’être protégé contre les accusés. Elles doivent en outre bénéficier d’un délai suffisant pour témoigner si elles souhaitent être entendues.

Ce même 6 janvier, malgré les désaccords publics entre la nouvelle direction de FTX et les autorités bahaméennes (où l’exchange était domicilié), leurs équipes juridiques respectives gérant la procédure de faillite, ont scellé « un accord de coopération ».

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche