Ethereum

L’offre d’Ether au plus bas sur les exchanges, signe d’un prix haussier ?

22 Mar 2021 - 08:57

L’offre d’ETH sur les principales plateformes d’échange n’a jamais été aussi faible depuis 28 mois. La pénurie d’approvisionnement reposerait sur trois facteurs. Une campagne de staking ETH 2.0 au succès avéré, une demande importante émanant du marché secondaire de la DeFi avec notamment l’engouement pour les NFTs, enfin des achats conséquents de la part des investisseurs institutionnels. Trois orientations qui pourraient booster le prix du jeton.

Une offre ETH anémiée sur les exchanges

Selon les données de l’analyste du marché crypto Santiment, l’offre d’Ether connaîtrait son plus bas niveau depuis 28 mois. Le pourcentage d’ETH sur les exchanges majeurs serait descendu en dessous de 20%, une baisse constante depuis que le marché crypto a entamé son cycle haussier.

La dernière fois que la métrique s’était retrouvée aussi bas, c’était en novembre 2018 quand ETH affichait un prix de 110 $. Au moment de la rédaction, il se négocie à 1 792,26 $ après avoir connu, il y a un mois, un ATH (record historique) à 2 042,93 $ selon CoinGecko.

Staking et DeFi

Deux secteurs absorbent aujourd’hui une grande partie de l’offre ETH en circulation. D’abord, le contrat de dépôt de la Beacon Chain d’Ethereum 2.0, qui fait office de passerelle entre le réseau actuel et la prochaine version jusqu’à la migration complète,  qui détient à l’heure actuelle près de 3,5 millions d’ETH pour une valeur estimée de plus de 6 milliards de dollars selon les données d’Etherescan.

Ensuite, celui de la finance décentralisée (DeFi) qui, selon les données de DeFi Pulse, enregistre 9,4 millions d’ETH verrouillés dans les protocoles.

Source : DeFi Pulse

Une tendance qui s’est accentuée depuis le 8 mars avec l’engouement suscité par les jetons non fongibles (NFT).

Un intérêt institutionnel croissant pour ETH

Mais l’approvisionnement réduit d’Ether sur les places du marché pourrait aussi venir de l’intérêt institutionnel. En effet, après un appétit pantagruélique manifesté pour Bitcoin ou des MicroStrategy, Tesla et compagnie en ont acquis pour des milliards de dollars, l’ETH serait désormais la nouvelle cible des sociétés du monde traditionnel. Grayscale a été l’un des pionniers en proposant un produit dédié à ses clients qualifiés, le Grayscale Ethereum Trust (GETH). Deuxième trust le plus populaire de son offre crypto, qui en compte 14 désormais, la fiducie détient un peu moins de 5,7 milliards de dollars d’ETH sous gestion, ce qui représente près de 2% de l’offre totale d’ETH sur le marché.

Plus intéressant, d’autres sociétés, envisageant de développer des applications décentralisées sur la blockchain Ethereum, commencent à engranger de l’ETH. Ainsi, l’entreprise cotée de technologie chinoise Meitu vient d’accumuler 31000 ETH en deux fois. Une initiative pour le moment isolée mais qui pourrait être suivie par d’autres, soutenant la proposition de valeur singulière du jeton.

En se fiant à une arithmétique élémentaire qui combine pénurie de l’approvisionnement et demande croissante, on peut raisonnablement supposer que l’impact sera positif sur le prix de l’ETH.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche