Finance Décentralisée (DeFi)

MakerDAO (MKR) – Une « stratégie de croissance agressive » pour le stablecoin DAI

28 Mar 2022 - 15:00

Le secteur de la DeFi est en proie à une mutation interne qui inquiète dans les rangs des puristes. Car sa décentralisation affichée s’étiole au rythme du déversement de milliards de dollars investis par les structures de capital risque. Mais également du fait de dynamiques « propres » à certains protocoles. Ces derniers tentant d’en extraire le maximum de bénéfices immédiats sans se soucier des conséquences à long terme. Des volontés accélérées par une concurrence féroce au sein d’un écosystème encore (très) jeune. Avec comme dernière conséquence, l’acteur historique MakerDAO qui voit émerger une « stratégie de croissance agressive » controversée pour son stablecoin DAI.

Parfois, les décisions de développement sont nécessaires, voire même impérieuses. Et dans d’autres cas, cela peut rapidement ressembler à une simple balle tirée dans le pied. Deux dynamiques qui résument la division qui s’opère actuellement au sein de la DeFi, et plus généralement de l’univers des cryptomonnaies. Avec comme frontière idéologique, une relation toujours plus importante entre cette finance censée être décentralisée et sa version traditionnelle (TradFi).

Cryptomonnaies

Lending - Gagner de l'argent en prêtant ses cryptomonnaies

Hugh B. - 26 Feb 2022 - 15:00

Les applications possibles en relation aux cryptomonnaies sont nombreuses et ne [...]

Lire la suite >>

Et pendant que certains espèrent une DeFi institutionnelle à la TVL de 1000 milliards de dollars, d’autres crient à l’hérésie. Mais la procédure est déjà lancée, avec comme point de rupture symbolique l’entrée en bourse historique et très polémique de la plateforme Coinbase. Cette dernière ayant préféré vendre des actions, plutôt que de distribuer une cryptomonnaie à ses utilisateurs. Un basculement qui soulève de nombreuses questions quant à une possible interpénétration de ces deux univers, jusque là fermement cloisonnés. Et de toute évidence, la demande ne vient pas uniquement du côté de la finance traditionnelle…

MakerDAO – Une « stratégie de croissance agressive »

La surprise vient cette fois du protocole historique MakerDAO (MKR). Avec comme origine, la perte de vitesse indéniable de son stablecoin DAI. Ce dernier relégué à la seconde place des offres décentralisées de cette économie de la stabilité numérique, avec une capitalisation estimée à 9,3 milliards de dollars. Et depuis la fin de l’année dernière, juste derrière son concurrent direct qu’est l’UST du projet Terra (LUNA). Un ancien outsider au développement parabolique qui affiche dorénavant une capitalisation supérieure à 16 milliards de dollars. Tout cela encore loin du leader USDT (81,5 milliards de dollars) ou de l’USDC (52,2 milliards de dollars), c’est un fait. Mais à la différence que ces derniers – tout comme le BUSD – ne sont absolument pas décentralisés.

Et afin de faire face à cette situation présentée comme problématique, un ingénieur du protocole MakerDAO vient de rédiger une proposition polémique. Cette dernière a été rendue publique le 17 mars dernier, et depuis elle ne cesse de diviser au sein de la communauté. Car celui qui répond au pseudonyme d’Hexonaut exhorte les membres du projet MakerDAO à enclencher « une stratégie de croissance agressive » à propos du stablecoin DAI. Avec comme objectif de « passer au prochain ordre de grandeur et au-delà. » Mais également de rajeunir sa tokenomics tout en essayant de stabiliser son socle financier. Tout un programme…

Un stablecoin DAI garanti par des actifs réels ?

Et les propositions ne manquent pas, afin de tenter de redynamiser un stablecoin DAI en perte de vitesse. Avec des expérimentations aussi complexes que peut le permettre la DeFi. Comme la mise en place d’une nouvelle forme de gouvernance pour sa cryptomonnaie MKR, adossée à un jeton de staking stkMKR. Cela sur le modèle des outils de ce type développés par les protocoles Curve (CRV) et Yearn Finance (YFI). Et à la clé, une raréfaction de sa quantité en circulation (supply) et des récompenses boostées aux APR dignes du yield farming. Mais également, une volonté très polémique de prise en charge d’actifs « du monde réel » (RWA). Cela en partie afin de servir de garantie et permettre à MakerDAO de s’écarter d’un USDC trop centralisé et surveillé par les instances de régulation.

« Avec le ralentissement du marché haussier, nous sommes confrontés au problème de baisse de la création de coffres-forts (vaults) et à une demande toujours croissante de DAI. Pour maintenir l’équilibre, nous devons intégrer de plus en plus d’USDC, avec le double effet négatif de réduire les revenus du protocole et d’augmenter le risque (…) réglementaire. Il existe d’autres leviers cryptographiques, (…) mais nous devrons inévitablement nous appuyer sur des actifs du monde réel (RWA) pour passer au prochain ordre de grandeur et au-delà.« 

Hexonaut

Une « idée terrible » selon certains membres influents de cette communauté. Car dans les faits Hexonaut souhaite voir MakerDAO devenir « meilleur que les établissements de crédit traditionnels. » Avec par exemple l’idée d’émettre des actions symboliques à destination des capital-risqueurs. Mais également d’ouvrir les pools de garantie du stablecoin DAI à des actifs comme les prêts immobiliers ou le financement par emprunt. Autant de propositions qui, selon ses opposants, nécessitent de faire un pas très risqué dans la direction opposée d’une décentralisation effective et robuste.

MakerDAO – Une « crise de collatéralisation »

Car face à ces propositions, des voix s’élèvent afin d’alerter sur le « risque systémique inutile » que tout cela pourrait impliquer. Avec à leur tête le célèbre développeur DeFi 0xFoobar qui explique que « le DAI doit être autonome, sans que des facteurs de risque réels ne soient introduits inutilement. » Ce dernier accusant Hexonaut de vouloir effectuer une « attaque vampire » contre le protocole MakerDAO, « sous couvert de morale. » Car comme le rappel un autre intervenant, les actifs du monde réel « peuvent être gelés instantanément par le gouvernement et confisqués pour toujours. »

Finance Décentralisée (DeFi)

DeFi vs décentralisation - Un frein à son développement qui subit les attaques de la SEC

Hugh B. - 20 Aug 2021 - 11:00

Il y a trois raisons principales de parler de la DeFi. La première consiste à [...]

Lire la suite >>

Une communauté ébranlée par une véritable crise de collatéralisation. Avec dans tous les esprits la catastrophe historique du « jeudi noir » enregistrée le 13 mars 2020. Et une liquidation en cascade sans précédent que les 150% de garantie exigée par MakerDAO n’ont pas permis d’endiguer. Mais face à laquelle Hexonaut souhaite prendre de la distance. Car ce risque systémique ne doit pas empêcher MakerDAO de « se connecter à des prêteurs qui existent dans TradFi depuis des centaines d’années. » Une question de point de vue…

« Il n’est pas nécessaire de réinventer la roue ici… Maker doit se concentrer sur le fait d’être un grossiste en crédit compétitif et innovant plutôt que d’évaluer les prêts individuels.« 

Hexonaut

Autant dire que ces questions n’ont pas fini d’animer les forums dédiés à MakerDAO et aux fondamentaux de la DeFi. Avec en filigrane cette distance de sécurité qu’il est nécessaire (ou non) de conserver avec la finance traditionnelle. Car l’intérêt est-il simplement de faire pareil, mais dans une version numérique ? Ou n’est-il pas justement de réinventer cette roue qui ne tourne que pour certains et de moins en moins bien ? Vous avec deux heures…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche