Blockchain

Mastercard dévoile sa blockchain pour les banques et les entreprises

22 Oct 2017 - 13:02

Mastercard offre pour la première fois la possibilité d’envoyer de l’argent par le biais d’une blockchain plutôt qu’en utilisant une carte de crédit.

Après avoir développé sa propre version de la technologie blockchain au cours des deux dernières années, Mastercard a annoncé vendredi qu’elle ouvrait désormais cette dernière à certaines banques et certains commerçants en tant qu’alternative – et potentiellement plus efficace – pour le paiement de biens et services.

Signe que l’adoption généralisée de la technologie qui appuie les cryptomonnaies est en hausse, Mastercard est la deuxième société du classement Fortune 500 cette semaine à commencer à faciliter les paiements en grâce à celle-ci. Lundi, IBM a révélé qu’elle avait également commencé à procéder à des paiements sur sa propre chaîne de blocs propriétaire entre des banques du Pacifique Sud.

Comme IBM, Mastercard cible également les paiements interentreprises comme principal objectif de sa blockchain qui ne peut être utilisée que sur invitation. Celle de Mastercard, cependant, diffère de celle du géant technologique d’une manière importante: tandis que la chaîne de blocs d’IBM ne transmet que de l’argent sous la forme de Lumens, une monnaie virtuelle créée par la société à but non lucratif Stellar, la blockchain Mastercard fonctionne indépendamment d’une monnaie cryptographique, et accepte en lieu et place les paiements en monnaie locale traditionnelle.

[adblockingdetector id= »59b7fe7ae1769″]

Pas de cryptomonnaie

« Nous n’utilisons pas de monnaie cryptographique, et nous n’introduisons pas de nouvelle devise virtuelle, parce que cela présente d’autres défis – réglementaires et juridiques -« , explique Justin Pinkham, vice-président principal chez Mastercard Labs, qui dirige les initiatives sur la blockchain de la société. « Si vous faites un paiement, nous allons transférer ces fonds comme nous le faisons aujourd’hui. »

En revanche, d’après Pinkham, Mastercard a un avantage que le Bitcoin n’a pas: un réseau de règlement qui comprend 22 000 banques et institutions financières à travers le monde. Après tout, ajoute Pinkham, les entreprises comptent toujours principalement sur la monnaie émise par le gouvernement pour faire des affaires, ce qui rend peu pratique la conversion de l’argent liquide en monnaie cryptographique, ou vice versa, pour chaque paiement sur une blockchain. « Même dans le système bitcoin, il faut une plateforme d’échange qui permet d’échanger du Bitcoin contre de l’euro, ce qui crée des complications « , explique Pinkham.

Mastercard espère offrir les avantages de cette technologie, y compris un moyen plus sûr et plus transparent d’effectuer et de suivre les paiements à l’intérieur du système financier existant, sans les inconvénients de la monnaie numérique. « Ce que Mastercard apporte à la table ici, c’est une combinaison unique de cette capacité de la blockchain et du réseau de règlement de Mastercard », explique Pinkham. (Le fournisseur de cartes de crédit concurrent Visa, pour sa part, s’est associé à la startup Chain pour développer son propre système de paiement interentreprises similaire.)

Un certain nombre d’entreprises ont déjà signé pour utiliser la blockchain de Mastercard, a indiqué M. Pinkham bien qu’il ait refusé de les nommer. Outre les paiements, Mastercard envisage que les entreprises pourraient utiliser cette blockchain pour suivre le mouvement des produits pharmaceutiques ainsi que des produits de luxe tels que les sacs à main et les diamants, réduisant ainsi la fraude en fournissant des « preuves de provenance ».

[adblockingdetector id= »59b7fe7ae1769″]

D’après Fortune

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche