Blockchain

Microsoft ne croit pas aux mesures de BitcoinCash pour augmenter le nombre de transactions

13 Fév 2018 - 16:50

Après une année d’étude, Microsoft a conclu que des solutions dites de « deuxième couche » (layer 2) sont nécessaires pour la mise à l’échelle des chaînes de blocs comme Bitcoin. Parmi elles, le Ligthing Network. La firme a en outre indiqué qu’elle « collaborait » sur la conception de tels systèmes.

Dans un billet publié lundi, Alex Simons, directeur de la gestion des programmes dans la division Identity du groupe, a déclaré que les solutions de scalabilité « layer 2 », dont fait partie le Lightning Network, étaient supérieures à des solutions de mises à l’échelle dites « on-chain ».

L’employé explique:

« Bien que certaines communautés blockchain aient augmenté leurs capacités de transactions au sein de la chaîne (par exemple, augmentation de la taille des blocs), cette approche dégrade généralement l’état décentralisé du réseau et ne peut atteindre les millions de transactions par seconde que le système générerait à l’échelle mondiale. »

C’est justement cette solution qui avait été choisie par les organisateurs de la scission du Bitcoin à l’origine de BitcoinCash, dont les blocs sont 8 fois plus lourds que ceux de son jumeau (8 Mo contre 1 Mo). Un autre fork nommé SegWit2x, vivement critiqué, avait lui aussi pour volonté d’augmenter la taille des blocs de Bitcoin en les doublant. Cette «mise à jour » avait finalement été avortée par manque d’approbation.

Microsoft, très impliqué dans l’univers blockchain et membre éminent de l’Entreprise Ethereum Alliance, collaborerait pour proposer des technologies off-chains.

« Pour surmonter ces obstacles techniques, nous collaborons sur des protocoles décentralisés de deuxième couche qui s’exécutent sur ces chaînes de blocs publiques pour atteindre une couverture mondiale, tout en préservant les attributs d’un système DID (identité décentralisée) de classe mondiale »

Les forks de mises à l’échelle « on-chain » ont longtemps attiré les critiques de certains des premiers partisans de Bitcoin. Nick Szabo, ingénieur dont les travaux sont considérés comme étant précurseurs du Bitcoin (il théorisait dès 1998 une monnaie cryptographique nommée Bit Gold), avait même qualifié le réseau BitcoinCash de « marionnettes chaussettes centralisées » l’année dernière. SegWit2x avait quant à lui été à l’origine du hashtag protestataire « #No2x ».

D’après bitcoinist

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche