Israminers Ltd, société de minage de crypto-monnaie, est dans la tourmente - CryptoActu

Israminers Ltd, société de minage de crypto-monnaie, est dans la tourmente

Union Bank a refusé d’ouvrir un compte pour une société de minage de crypto-monnaie ce qui pose un réel problème pour une entreprise en Israël. En effet, les lois exigent que celles-ci ouvrent un compte dans le pays pour pouvoir y exercer une activité.

Israminers Ltd, société de minage de crypto-monnaie, a déposé plainte contre l’Union Bank of Israël, Ltd, 6e plus grande banque du pays. Le problème ? Israminers Ltd accuse la banque d’avoir décidé seule et sans concessions de refuser les transferts de fonds vers du bitcoin, mais aussi de renvoyer l’argent déjà reçu dans le compte et d’annoncer la fermeture du compte sous 30 jours. Cette décision intervient seulement 3 mois après les débuts de la société, empêchant ainsi à l’entreprise de fonctionner correctement vu que celle-ci ne peut plus acheter de matériel minier et va se retrouver dans l’illégalité par rapport à la loi.


Face à ces décisions, il n’y a qu’un recours

Pour ces raisons, Israminers Ltd a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux, ne demandant pas l’annulation pure et simple de la décision, mais un simple sursis pour avoir le temps de trouver une alternative à cette contrainte. De plus, Ia compagnie s’est aussi tournée vers le régulateur bancaire israélien à l’encontre d’Union Bank of Israël, Ltd pour y trouver une issue favorable. Ces actions ont ainsi permis l’acceptation de l’affaire auprès du tribunal Herzliya et menant à une ordonnance temporaire à l’encontre de la banque.

d’après kryptomoney.com, Adv. Guy Penn a déclaré que: “Les banques en Israël refusent actuellement des services aux entreprises qui opèrent dans le domaine de la cryptographie, sans même vérifier ou comprendre leur activité commerciale. Le refus écrasant des banques ne nous laisse pas d’autre choix que de porter notre cas devant les tribunaux, sinon l’ensemble du champ de cryptage israélien devra délocaliser son modèle d’affaires à l’étranger.

Que ce soit le minage de crypto-monnaie ou toute activité liée à cet univers, les banques sont contre

Ce n’est pas le seul incident ayant eu lieu, l’exchange Bits of Gold avait subi le même sort avec la banque israélienne Leumi en février, qui lui avait fermé son compte. Seule la Cour Suprême, après un mois de procès, avait permis à Bits of Gold de retrouver l’accès à son compte car ses opérations avaient été déclarées conformes aux lois du pays.

Il faut souligner que les banques israéliennes sont plutôt hostiles face à ces monnaies numériques, n’hésitant pas à forcer les compagnies à à se tourner vers les tribunaux pour obtenir un service pourtant obligatoire dans ce pays.


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger