L’UNICEF lance une campagne de minage pour la charité

Cette levée de fonds ciblant les « gamers » est ouverte du 2 février au 31 mars. L’argent récolté est destiné à aider la population syrienne.

L’UNICEF a lancé une campagne de don d’un nouveau genre, qui consiste à faire miner de l’Ether à ses contributeurs. Réalisée avec l’agence publicitaire française BETC, cette initiative serait la première levée de fonds humanitaire de ce type.

L’opération au nom triplement évocateur « Game Chaingers » surfe sur la tendance des crypto-monnaies, et vise tout particulièrement les joueurs en sollicitant sur la base du volontariat leurs cartes graphiques.

L’ONG met à disposition un simple logiciel disponible pour Windows et Linux permettant d’utiliser le principe de fonctionnement de la blockchain Ethereum  – qui émet de nouveaux jetons aux mineurs responsables du bon fonctionnement du réseau – , qui reverse l’argent récolté directement sur le portefeuille cryptographique de l’organisation.

« Le projet GAME CHAINGERS se traduit par une plateforme qui agrège la puissance de calcul de toutes les cartes graphiques des gamers dans le monde, afin de « miner » et générer de l’Ethereum (sic) au profit d’UNICEF. […] Une petite révolution en soi car grâce au travail de leurs cartes graphiques, les donateurs n’ont plus besoin de donner le moindre euro »

L’objectif: faire participer la jeunesse aux actions humanitaires.

Cette campagne 2.0 part d’un triste constat, les jeunes semblent jusqu’à présent bien moins impliqués dans les campagnes de dons que leurs ainées.

L’UNICEF explique:

« Ce n’est pas un scoop mais une constatation : la population de donateurs vieillit, 71,6% des donateurs ont plus de 50 ans. L’objectif pour UNICEF a donc été de sensibiliser une nouvelle cible de donateurs en faisant évoluer le mode de collecte du don »

Pour les personnes n’ayant pas la possibilité de participer, il est tout de même possible d’aider la cause en donnant directement des ethers à l’adresse indiquée. Les monnaies traditionnelles sont elles bien évidemment toujours acceptées.

Au moment où nous écrivons ces lignes, près de 900 euros ont été récoltés grâce à 376 contributeurs.

Le Samusocial de Paris a lui aussi lancé une opération de dons dans le même domaine, en acceptant les dons en crypto-monnaies. Cette dernière se termine le 15 février.


CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger