Une ferme de minage de verra bientôt le jour au Maroc

Une entreprise d’exploitation minière de Bitcoins issue d’une société américaine de capital-investissement prévoit de commencer la construction d’une ferme éolienne de 36 mégawatts au Maroc dès janvier prochain, rapporte Ars Technica. L’énergie issue du réseau servira dans un premier temps à miner des cryptomonnaies. Le projet à plus long terme est la revente d’électricité.

Soluna, fruit des activités de Brookstone Partners, dont le siège est à New York, a l’intention de tirer parti des lois locales en rétrocédant à terme au moins 20 % de sa production électrique au gouvernement du Maroc.

Ce programme, connu sous le nom d’accord d’achat d’électricité (AAE), permettra à l’entreprise de s’implanter dans la région et d’étendre ses activités dans les années à venir, explique John Belizaire, PDG de celle-ci, .

“Le Maroc a mis en place une loi qui garantit effectivement un AAE pour les fournisseurs d’énergie “, a-t-il déclaré au journaliste. “Nous allons commencer par ça et grandir à partir de là.”

Au milieu d’une course acharnée à travers le monde pour trouver des méthodes de production d’électricité bon marché afin de s’accaparer la production de Bitcoins, Soluna espère que les lois locales seront modifiées pour permettre la vente de plus que les 20 % décrétés.

“En fonction de notre capacité future, nous pourrions nous rapprocher de l’acheteur commercial le plus important dans le pays et à l’étranger pour lui vendre notre énergie”, a poursuivi M. Belizaire. “Cela nécessitera un changement du cadre juridique.”

d’après cointelegraph

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger