Ethereum

Les mineurs d’Ethereum s’opposent à la baisse des frais de transaction

02 Mar 2021 - 15:00

Dans la grande aventure du réseau Ethereum le montant actuel des frais de transaction fait figure de principal problème auquel doit faire face sa communauté. Cela en grande partie, car leur montant rend la majorité des opérations impossibles ou déficitaires. Mais également, car cet état de fait doit maintenant composer avec la mise en place d’alternatives fonctionnelles. Une réalité qui pourrait bien faire basculer l’équilibre actuel de l’univers des cryptomonnaies. Surtout si les mineurs décident de s’opposer à toute tentative d’y apporter une solution. 

Difficile de ne pas être confronté à la hausse actuelle des frais sur le réseau Ethereum. Une réalité qui fait qu’une opération qui coûte moins de 25$ devient une opportunité à saisir. Et un problème qui pourrait être au moins en partie résolu avec la mise en place de cet hypothétique EIP-1559 pourfendeur de gas. Question actuellement débattue avec ferveur au sein de la communauté Ethereum. Et qui ne semble pas du goût de tout le monde.

Un fait qui va pouvoir donner bonne conscience aux utilisateurs ayant encore quelques scrupules à fuir le réseau Ethereum. Cela pour des alternatives comme la Binance Smart Chain pour le coup pas du tout décentralisée mais tellement moins chère. Car il semble que les mineurs ne soient pas favorables à la mise en place de cette option. Et comment rester un utilisateur motivé quand on sait que les personnes qui supportent le réseau ne souhaitent pas arranger les choses, bien au contraire.

Les mineurs veulent des frais élevés

Car il semble que la volonté de mettre en place cet EIP-1559 soit au centre de discussions houleuses au sein de la communauté Ethereum. Cela en grande partie entre l’univers des développeurs et celui des mineurs. La plupart des protocoles de la DeFi sont bien évidemment pour. Une évidence puisque cet état de fait nuit gravement à leur activité et même à leur pérennité à terme.

Mais c’est pourtant bien au final plus de 50% de la capacité de hachage qui est actuellement sous le contrôle des opposants à cette solution pourtant vitale. Et dans le domaine de la blockchain la majorité de la puissance de calcul peut imposer ses volontés au reste de groupe. Une rébellion difficile à comprendre et au sein de laquelle s’inscrit le pool de minage Sharkpool qui possède à lui seul presque 25% de cette force de contrôle.


Les mineurs d'Ethereum ne veulent pas d'une baisse des frais de transaction

« C’est du vol. Pourquoi nous aimons l’ETH et le BTC ? Parce qu’il nous donne un droit de propriété parfait. L’EIP-1559 va briser cela. Nous sommes tristes de voir que beaucoup de gens ne s’intéressent plus qu’au prix. » – Sharkpool

Une guerre de cour de récréation où chacun s’accuse de vouloir faire plus d’argent. Cela pendant que les frais payés vont dans la poche des mineurs et de personne d’autre. Et que leur augmentation sans l’apport d’une solution aura un résultat aussi simple qu’évident. Les mineurs finiront par ne plus rien avoir à miner…

Vers un hardfork et au-delà ?

Et comme dans ce genre de cas, le risque le plus inquiétant est la division effective de cette communauté dans l’incapacité de s’entendre. Cela sous la forme d’une scission qui a déjà fait naître le petit et fragile Ethereum Classic (ETC). Un hardfork qui a pourtant peu de chance de voir le jour, car qui irait suivre le camp de ceux qui veulent faire payer plus ? Le tout selon cette règle simple qui fait que l’avidité n’est bonne que pour ceux qui en tirent profit. 


Ethereum – Mineurs vs utilisateurs face au bull-run qui arrive

Une sorte d’impasse qui n’a rien de nouveau. Et qui oppose deux camps qui ne peuvent visiblement pas s’entendre. Mais qui n’aborde pas la question sous le bon angle, c’est-à-dire celui des utilisateurs. Car opposés ou non à cette modification la seule chance pour Ethereum de continuer à occuper sa place de leader est de conserver ces derniers. Ce qui n’a plus rien d’une certitude à l’heure actuelle.

Un fait que les mineurs semblent oublier un peu trop vite. Car contrôler plus de 50% d’un marché pour lequel de nombreux concurrents se bousculent n’a plus réellement de sens. Et l’apprentissage de la gestion de la concurrence semble être un exercice douloureux pour ceux qui avaient jusque là le monopole. Mais pour le coup cela n’est ni une option ni une décision qui pourra se contrer avec une dictature de la majorité quelque peu douteuse.

Peut-être l’occasion de leur demander de mettre en place une solution pour rembourser les frais prélevés lors de ces trop nombreuses transactions échouées (failed). Car après tout qui vol qui dans ce cas là ?

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche