N26 envisage d’intégrer des fonctionnalités crypto

 N26 envisage d’intégrer des fonctionnalités crypto

La néobanque allemande N26 envisagerait d’ajouter des fonctionnalités de trading crypto à son éventail d’offres. Une initiative censée répondre à la demande croissante de ses clients et inspirée certainement par le succès arboré en la matière par son grand rival britannique Revolut.

Un projet crypto en phase de développement

La néobanque basée à Berlin, déjà connue pour faire partie des établissements bancaires les plus crypto-friendly, aurait l’intention de se lancer dans l’espace crypto. L’information relayée par The Block prend sa source dans la publication allemande Finance FWD. Selon ce site, les services de trading de N26 seraient disponibles dès la fin 2021 ou au début de l’année 2022. Ce n’est a priori pas lié à la conviction des cofondateurs, du moins de celle de Valentin Stalf qui se présente comme n’étant « pas un grand fan de crypto », mais plutôt à la demande croissante des utilisateurs de l’application. Un point commun avec les banques traditionnelles qui avancent toujours ce même argument pour justifier leur incursion dans le monde de la cryptomonnaie.

Quoi qu’il en soit, les dés semblent jetés, une porte-parole de la société ayant déclaré à The Block qu’elle travaillait avec des « échanges cryptographiques de premier plan » pour lancer le nouveau produit. 

Nous prévoyons d’offrir des fonctionnalités de cryptographie via un environnement de marché, en intégrant des éléments d’une expérience d’échange de crypto dans les fonctionnalités bancaires et budgétaires de N26. »

Il semblerait donc que la société cherche à construire un partenariat avec une plateforme d’échange qui se chargerait de la gestion des fonds en cryptos tandis que N26 servirait d’intermédiaire et de facilitateur.

« Notre objectif est de devenir l’application unique pour les finances de nos clients. Nous voulons que les clients puissent accéder à tous leurs services financiers en un seul endroit, sans avoir à se connecter à plusieurs endroits différents. Cela inclura les produits d’épargne, les prêts, le commerce, les taxes et la cryptographie. »

Une offre de trading crypto pléthorique

Une ambition déjà réalisée par son grand rival britannique Revolut qui annonce, dans ses comptes annuels publiés récemment, qu’il détenait,  à la fin de 2020, 742 millions de dollars de cryptomonnaies au nom de ses clients. Des avoirs qui ont certainement connu une hausse accrue lors des premiers mois de 2021 coïncidant avec la frénésie populaire autour des cryptos, mais qui déjà en l’état, ont été multipliés par cinq par rapport à 2019.

C’est ce modèle des cryptos comme leviers de croissance qui se propage de plus en plus. Une manne financière, constituée par des commissions sur chaque opération, qui ne peut laisser de marbre N26 comptabilisant 7 millions d’utilisateurs et autant d’acheteurs potentiels de cryptos.

En observant les tendances de consommation en matière de crypto ainsi que les changements du paysage réglementaire, nous pensons que nous pouvons apporter une grande valeur à nos clients en intégrant la crypto dans leur expérience bancaire avec nous. Notre objectif est que nos clients puissent choisir le bon produit de cryptographie et leur donner un contrôle total sur leurs décisions financières. »

Mais Revolut était quelque peu pionnier sur le marché et son offre s’affine à mesure. Or, aujourd’hui, beaucoup de fintechs financières, comme le précise The Block, se bousculent pour intégrer des outils de trading à leurs applications. Il n’est pas sûr alors que dans un contexte dominé par une offre pléthorique, celle de N26 se distingue vraiment. Néanmoins, il est difficilement envisageable pour elle de ne pas offrir ce type de service à des millennials, qui constituent la majorité de ses clients, de plus en plus avertis sur le sujet et qui considèrent l’achat de cryptos par le biais de leur application bancaire usuelle comme désormais incontournable.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,697