Cryptomonnaies

Namibie – Les cryptomonnaies autorisées comme moyen de paiement

07 Oct 2022 - 19:00

L’adoption des cryptomonnaies semble être une question récurrente dans de nombreux pays émergents. Et l’Afrique est sans aucun doute un territoire propice à leur utilisation sous la forme de moyens de paiement efficaces et innovants. Pour preuve, les récentes déclarations de la Banque centrale de Namibie qui souhaite visiblement apporter quelques clarifications sur le sujet. Car elle autorise leur utilisation « à la discrétion de chaque marchand ou acheteur ».

L’information va très certainement faire grincer les dents de quelques instances de régulation. Car la Banque centrale de Namibie vient d’affirmer une position très claire en faveur de l’utilisation des cryptomonnaies sur son territoire. Cela suite à l’organisation d’un évènement à la fin du mois de septembre à propos des « monnaies numériques » et des « actifs virtuels de Banques centrales ». Le tout néanmoins accompagné d’une nécessité de « freiner la finance non réglementée ».

Cryptomonnaies

La crypto en Afrique subsaharienne répond à des impératifs de subsistance

Nathalie E. - 29 Sep 2022 - 18:59

En Afrique subsaharienne, l’utilisation des cryptomonnaies relève de la [...]

Lire la suite >>

Namibie – Cryptomonnaies et moyen de paiement

Selon les termes de la Banque centrale de Namibie, « la monnaie se trouve à un point d’inflexion« . Une situation résumée sous la forme d’un combat entre leurs versions « régulées et non régulées ». Avec, afin de répondre en partie à cette problématique, la perspective du lancement possible d’une option de Banque centrale (MNBC) encore très théorique. Et, dans le même temps, l’inscription des cryptomonnaies dans le cadre réglementaire des Fintech, afin de tester leur application en rapport à la législation actuelle.

Mais la véritable particularité de cette décision de la Banque centrale de Namibie est de ne pas chercher à interdire avant de comprendre. Car même si les cryptomonnaies n’ont pas le statut légal de monnaie – ni même de simples devises – leur utilisation comme moyen de paiement n’est pas entravée pour autant.

« La Banque a noté que les actifs virtuels (AV) en Namibie n’ont toujours pas cours légal. Ainsi, leur acceptation pour le paiement de biens et de services reste à la discrétion de tout commerçant et acheteur désireux de participer à un tel échange ou commerce. »

Banque centrale de Namibie

Une prise de position dont certains territoires auto-proclamés plus développés devraient s’inspirer. Car tout n’est définitivement pas à mettre dans le même panier. En effet, la Banque centrale de Namibie fait une distinction très claire entre les cryptomonnaies comme moyen de paiement et les investissements de type Initial Coin Offering (ICO) qui « présentent des risques élevés et des possibilités de fraude, de manipulation et de fausses déclarations ». Raison pour laquelle elle « ne préconise ni ne soutient l’engagement du grand public dans les ICOs ».

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche