La carte de débit Coinbase est-elle la meilleure alternative du marché ?

Les clients britanniques peuvent désormais se procurer une carte pour dépenser leurs cryptomonnaies en magasin ou en ligne. Le service devrait s’étendre à toute l’Europe dans les mois à venir.

Les utilisateurs qui achètent des cryptomonnaies sur Coinbase ne savent pas, pour la plupart, comment utiliser ces devises virtuelles dans le monde réel. Or, la nouvelle carte Coinbase VISA leur permettra maintenant (pour les britanniques du moins) de dépenser leurs tokens virtuels chez tous les commerçants du réseau VISA. L’utilisateur peut ainsi utiliser à bon escient son solde Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) ou Litecoin (LTC) avec sa carte. Il faut noter que l’entreprise lance également son application appelée Coinbase Card pour la gestion de ses soldes de cryptos. Notons qu’elle prend en charge toutes les cryptomonnaies offertes sur sa plateforme. Pour information, l’entreprise californienne a ajouté Augur (REP) hier à sa liste de cryptomonnaies disponible pour ses clients dans le monde.

Selon Coinbase, il s’agit de la première carte de ce type au Royaume-Uni. Source de l’image : visualhunt

Selon Coinbase, il s’agit de la première carte de ce type au Royaume-Uni. Source de l’image : visualhunt

Coinbase a déclaré le jeudi 11 avril que « sa carte convertit les monnaies virtuelles en livres sterling ». La carte, nous dit-on, peut également servir à retirer de l’argent dans les guichets automatiques (ATM). Cette annonce survient au moment où la valeur du BTC émerge d’une longue crise. Le coin virtuel le plus célèbre a en effet franchi la barre des 5 000 dollars un peu plus tôt ce mois-ci pour la première fois depuis novembre 2018.

La carte de Coinbase n’est pas la première du genre dans l’industrie des cryptoactifs

Les cartes de débit Bitcoin permettent aux utilisateurs de stocker des soldes en BTC. Source de l’image : visualhunt

Les cartes de débit Bitcoin permettent aux utilisateurs de stocker des soldes en BTC. Source de l’image : visualhunt

Les jetons cryptographiques deviennent petit à petit une option de paiement qui s’implante aux quatre coins du globe. Ces cartes de débit deviennent ainsi l’outil qui accroît considérablement l’utilisation et l’adoption des cryptodevises.

D’une part, certaines cartes sont disponibles uniquement pour les résidents des États-Unis. C’est le cas de Bitpay qui prend en charge la conversion instantanée du Bitcoin (BTC) et du Bitcoin Cash (BCH) en dollars américains.

D’autre part, plusieurs d’entre elles sont destinées aux Européens. Entre autres, Wirex, une start-up établie au Royaume-Uni, est le premier choix des utilisateurs du vieux continent. La carte est accessible à tout résident de l’Espace économique européen (EEE). La société a toutefois l’ambition d’élargir ses services jusqu’en Amérique du Nord et en Asie.

Soulignons qu’une autre carte prépayée, Cryptopay, permet également de faire des achats ou des transactions avec des BTC en Europe.

De nombreux fournisseurs de paiement et start-ups spécialisées dans le domaine de fintech ont lancé de nouvelles cartes de débit de cryptomonnaie au cours des derniers mois. Fuzex fait partie de ces nouveaux venus sur le marché. Ayant choisi le BCH comme cryptodevise principale, la carte prend aussi en charge l’ETH et son propre token, le FXT. La société basée à Hong Kong, Crypto.com, autrefois connue sous la dénomination Monaco a également annoncé en octobre que ses clients de Singapour auraient droit à des cartes MCO.

Pas plus tard que l’année dernière, Aximetria a proposé une carte de débit reliée à un portefeuille de cryptodevises. Elle a été mise à disposition des citoyens russes. La start-up basée en Suisse a déclaré en novembre à news.bitcoin.com que sa plateforme acceptait le BTC et l’ETH. Elle a ajouté que ses coins pourraient être utilisés pour les paiements en ligne et hors ligne via la conversion instantanée de monnaie fiat.

La carte Coinbase, encore des frais trop élevés ?

Voici une image de la "Coinbase Card" affichée sur le site officiel.

Voici une image de la “Coinbase Card” affichée sur le site officiel.

Pour le moment, la carte Coinbase facture 4,95 £ pour l’émission de la carte. Mais surtout 2,49% de frais sur chaque transaction. Ces fees sont plutôt élevés pour une utilisation quotidienne. Le géant américain le justifie de cette manière : frais de conversion des cryptomonnaies 1,49% + des frais de transaction de 1%. Ces frais gonflent d’autant plus lorsque la carte est utilisée dans un autre pays d’Europe que la Grande-Bretagne.

Si l’on compare au numéro 1 actuel en Europe, Wirex ne demande pas de frais pour l’émission de sa carte VISA permettant de payer en cryptoactifs. La tenue de compte est facturée 1,20€ par mois. Les frais de retrait en guichet (ATM) sont de 2,25€. D’un autre côté, le service offre une récompense crypto-back de 0,5% pour chaque achat effectué en crypto. Mieux encore, il n’y a pas de frais sur chaque transaction. L’utilisation de la carte Coinbase revient donc bien plus chère à long terme.

D’un autre côté, Coinbase a l’atout d’inspirer confiance. C’est l’un des acteurs les plus respectés et influents de l’écosystème crypto, présent depuis plusieurs années. Alors que d’autres projets peuvent être douteux, faire des annonces mensongères, des Exit Scam, voir même être une arnaque depuis le début (voir notre article sur l’arnaque OneCoin), Coinbase peut rassurer ses utilisateurs sur son professionnalisme.

Sur le même thème :

Comment le Bitcoin est devenu un refuge en Amérique du Sud ?

Binance Research – Analyse des cycles et du marché des cryptomonnaies (7% d’institutionnels sont déjà présents)

[Analyse] La Corée du Sud est-elle le catalyseur de la prochaine hausse des cryptomonnaies ?

 

Commentaires

elit. mattis libero Phasellus facilisis libero neque. ultricies
29 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez