Opera – Un nouveau portefeuille intégré supportant le Bitcoin (BTC) et TRON (TRX)

Opera, le troisième navigateur internet le plus utilisé dans le monde, arrive en version bêta sur Android (version 6 et plus) et prend désormais en charge les cryptomonnaies TRON et Bitcoin.

Un wallet favorisant l’utilisation du Bitcoin et TRON

L’implication des systèmes de crypto-transactions fait partie intégrante du programme de transition de l’Internet vers le Web 3.0. La solution de paiement qui se résumait à Paypal, faisait défaut au sein du web participatif (Web 2.0), notamment pour les interactions instantanées entre les visiteurs de pages et les créateurs de contenu. Le navigateur Opera vient changer cette donne en prenant en charge le Bitcoin et le TRON dans son nouveau wallet intégré à son service. Selon le communiqué officiel du navigateur, cette initiative est motivée par une utilisation pragmatique du Bitcoin et des cryptomonnaies en dehors de la spéculation et du stockage de valeur.

“Avec cette version, le navigateur Android d’Opera permet aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir des BTC et d’accéder à l’historique de leurs transactions”, mentionne le site.

Une transition vers le Web 3.0

D’après le communiqué, l’incorporation de ce portefeuille dans le navigateur d’Opera répond donc aux besoins du Web 3.0. Et, bien qu’aucune définition concrète et consensuelle du prochain World Wide Web n’ait été promulguée par la communauté internet, la plateforme assimile ce paramètre de crypto-paiement comme un ingrédient primordial pour dépasser le stade de l’internet social (Web 2.0). Il semblerait que plusieurs browsers semblent miser sur les cryptomonnaies comme un élément à prendre en compte dans leur évolution. On peut par exemple citer le navigateur Brave qui propose de générer des tokens BAT en surfant sur le net.

Voici une image du blog officiel d’Opera qui affiche une transaction en Bitcoin (BTC) depuis un smartphone

Par ailleurs, Opera signale que l’insertion des cryptomonnaies dans cette nouvelle version du navigateur est en cours sur différents terminaux depuis plus d’un an (ordinateurs, iOS, Android). Avant cela, il fallait utiliser des applications tierces, mettant parfois en péril la sécurité, Opéra propose un service “plus inclusif et convivial” en ce qui concerne les cryptomonnaies.

Objectif : gagner du terrain sur le leader Google

Opera adopte un nouveau Business Model pour affirmer son positionnement et son soutien de l’univers crypto. Grâce à la reprise du Bitcoin et en intégrant un système de paiement moyennant des cryptomonnaies, le navigateur espère gagner en utilisation durant les prochaines années. Les détenteurs du Bitcoin et TRON pourront désormais effectuer des transactions via la version bêta d’Opera disponible via Google Play sur Android. La compétition en ce qui concerne les browsers fait rage, les cryptos pourraient être l’un des éléments importants de cette bataille.

Parallèlement, le Libra de Facebook prend un élan considérable en extrapolant les cryptomonnaies dans un système de réseau décentralisé, ce qui bénéficiera à toute l’industrie du web. La campagne menée par le réseau social numéro un, qui revendique plus de 2 milliards d’utilisateurs, constitue notamment un nouveau souffle pour les interactions financières si son lancement n’est pas bloqué par les institutions gouvernementales.

Rejoignez-nous sur Telegram pour avoir les informations encore plus fraîches et plus d’analyses: https://t.me/CryptoActuCom 

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

35 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez