Pour le PDG de Nvidia, les cryptomonnaies « ça ne va pas disparaitre »

Lors d’une interview accordée à Barron’s, le PDG a longuement fait le point sur les devises cryptographiques et leurs impacts sur la société qu’il dirige.

« La crypto(monnaie) est une vraie chose, ça ne va pas disparaître». Voilà ce qu’a affirmé Jen-Hsun Huang, directeur général du fabricant de cartes graphiques Nvidia, qui a publié hier ses résultats du quatrième trimestre pour l’année 2017. La société a par ailleurs indiqué jeudi dernier dans un rapport sur ses résultats que la demande des mineurs de devises cryptographiques pour les produits de la marque a dépassé les prévisions, mais que dans l’ensemble, ce segment restait limité.

Dans une interview accordée au magasine économique Barron’s, M. Huang a fait écho à cette technologie en soulignant que « clairement, on parle beaucoup de crypto(monnaies) », et il est vrai que beaucoup de choses ont été entendues concernant la demande pour les produits de l’entreprise (en partie à cause de la grogne des gamers quant aux prix des cartes graphiques devenus exorbitants) ainsi que sur les perspectives à long terme de Nvidia.

« Les crypto faisait partie intégrante de nos activités au cours du dernier trimestre, même s’il s’agissait d’un petit segment dans l’ensemble », a déclaré le PDG de Nvidia.

M. Huang a également vanté les avantages de la technologie sous-jacente des devises cryptographiques. Il y a « clairement une utilité réelle » avec la blockchain, a-t-il affirmé, ajoutant qu’il considère les cryptomonnaies comme étant aussi réelles que n’importe quel autre type de bien virtuel ou jeu vidéo.

Le PDG poursuit en expliquant :

« Comme vous le savez, des dizaines de millions de biens virtuels sont créés, partagés et vendus […], et les gens investissent des milliers d’heures pour créer des vaisseaux spatiaux dans l’espace qu’ils combattent les uns contre les autres. Ainsi, le concept de marchandises virtuelles, de mondes virtuels et de monnaie virtuelle sont liés. »

En dehors de cela, les ventes aux mineurs ne seraient pas si importantes pour Nvidia, a fait valoir Huang, notant que «pour nous, c’est tout simplement une demande de GPU ».

Le directeur financier de Nvidia, Colette Kress, avait également minimisé l’impact du minage de cryptomonnaies lors de l’appel de résultats trimestriel, en déclarant qu’il était difficile de quantifier le montant des revenus que l’entreprise a réalisé grâce à ces ventes.

D’après coindesk

Commentaires

fringilla vulputate, tristique leo. vel, Aliquam ultricies libero lectus quis, amet, adipiscing
Partagez
Tweetez
Partagez