Les pirates de KuCoin vont noyer le marché des cryptomonnaies avec leurs jetons volés

 Les pirates de KuCoin vont noyer le marché des cryptomonnaies avec leurs jetons volés

Le processus était prévu et prévisible. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer, suite au hack record de la plateforme KuCoin de ce week-end. Car il ne suffit pas de voler des cryptomonnaies, encore faut-il les blanchir. Et quoi de mieux qu’une plateforme décentralisée à succès sur laquelle ce procédé est aussi rapide qu’impossible à empêcher ? Cela même si la communauté tente de s’organiser pour tenter de contenir l’hémorragie annoncée.

Les sommes sont colossales. Ce qui pourrait éveiller la curiosité d’un esprit pragmatique au sujet des frais que ces transactions vont engendrer sur le réseau Ethereum (ETH). Mais cela n’est au final que la taxe communautaire dont les hackers vont devoir s’acquitter. Et même élevés ces frais ne seront pas un frein à leur tentative de récupération de ces fonds. 

Car il s’agit d’une broutille au regard de la quantité de jetons ERC20 que ce nettoyage concerne. Une réalité qui va poser de nombreux problèmes, faisant passer les presque 200 millions de dollars dérobés pour un détail. Et une véritable guerre est actuellement engagée pour tenter de contrer ces hackers.

Hack vs décentralisation

Le fait est que ce largage en masse de jetons va inévitablement influencer à la baisse le cours des cryptomonnaies concernées. Mais ce n’est là que l’aspect financier de cette affaire, dont le processus est déjà enclenché. Car un autre problème de taille pourrait venir compliquer cette histoire. Cela en relation à l’ampleur du montant dérobé, sur fond de technologie blockchain et de décentralisation.

Une réalité qui va inévitablement attirer l’attention des instances de régulation sur la plateforme Uniswap. Toujours selon leur « logique » de s’attaquer à l’outil plutôt qu’à son (mauvais) utilisateur. En particulier si l’on considère le succès actuel que cette dernière rencontre. Cela n’étant définitivement pas du goût de tout le monde, même (ou surtout) au sein de la cryptosphère.

Guerre exchanges décentralisés vs centralisés

Une belle occasion de critiquer le principe de décentralisation qui est au centre de tout cela. Et qui rend la communauté spectatrice de l’enrichissement programmé et méthodique de ces hackers sans pouvoir agir. Cela sur fond de transparence et d’autonomie ! 

Le marché Uniswap inondé de jetons volés

Et il n’aura pas fallu longtemps aux responsables du hack de la plateforme KuCoin pour débuter la mission revente des jetons dérobés lors de cette attaque. Une activité qu’il est possible de suivre en temps réel sur les réseaux. Exercice auquel s’est livré Larry Cermark, directeur de recherche pour la structure The Block Research. Ce dernier livre les résultats de ses investigations en cours sur son compte Twitter. 

« Il semble que le hacker de KuCoin a commencé à utiliser Uniswap pour échanger ses shitcoins contre de l’ETH. Il a débuté avec OCEAN. Aussi loin que je me souvienne, c’est la première fois qu’Uniswap est utilisée suite à un hack. » – Larry Cermak

Le processus a été initié par le transfert de 200 000 jetons OCEAN sur un portefeuille adapté. Cela pour pouvoir ensuite les échanger par paquets de 13 000 unités. Dix de ces lots ont déjà été transformés en ETH pour un total de 130 000 OCEAN, soit environ 44 200 dollars au cours actuel. 

Quelles conséquences sur le marché ?

La blockchain du réseau Ethereum (ETH) offre la possibilité de pouvoir suivre le cheminement de ces jetons en temps réel. Cela en se servant de l’outil etherscan. Il est ainsi possible de voir que les hackers ont débuté la vente de jetons OCEAN avant de la suspendre, faute de liquidité disponible dans la paire OCEAN/ETH. Une conséquence directe du montant de leurs opérations qui ont entraîné une chute de son cours de plus de 13%

Une réalité qui les a obligés à se tourner vers le jeton SNX du protocole Synthetix, en attendant que la liquidité revienne. Cela sous la forme d’une vente massive des 578 000 jetons en leur possession, soit plus de 3 millions de dollars au moment de l’opération. Le tout ayant également entraîné une baisse significative de son cours qui est passé de 5,50$ à 4,70$ en seulement deux heures.

Une guerre numérique engagée

Mais le protocole OCEAN a pris les devants et a bloqué la possibilité d’échanger ses jetons en attendant de trouver une solution à cette affaire. Cela sous la forme d’un hard fork initié à la suite de cette attaque. Une procédure qui permet au nouveau smart contract de réaliser une opération visant à « attribuer les soldes de jetons volés à une adresse qui sera détenue en fiducie à Singapour pour les personnes touchées par le vol. »

« Ocean Protocol Foundation lance un hard fork du contrat Ocean Token qui aura pour effet d’inverser les effets néfastes du piratage pour quiconque choisit d’adopter la nouvelle version du contrat. » – Ocean Protocol

Une décision qui fait suite au blocage réalisé par la structure Tether (USDT) à l’encontre de plusieurs adresses susceptibles d’être liées à ce hack. Cela pour un total de 35 millions de dollars actuellement « gelés. » Le tout par le biais d’une procédure controversée qui démontre une nouvelle fois le manque de décentralisation de ce stablecoin

Mais tout cela n’est que le début de ce qui s’annonce comme une véritable guerre numérique. Le tout pour tenter d’empêcher les hackers de réaliser des opérations de reventes néfastes pour le marché, mais également pour la crédibilité de l’univers des cryptomonnaies dans son ensemble. Et la liste des jetons en leur possession permet clairement de mesurer l’ampleur du problème ! 

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,182