Posséder des cryptomonnaies en Inde vous fait-il risquer 10 ans de prison ?

La position de l'Inde vis-à-vis des cryptomonnaies ne fait que s'empirer semaine après semaine. En effet, un projet de loi menaçant de 10 ans de prison les citoyens ayant des liens avec les monnaies digitales serait en discussion.

Nous vous annoncions à la fin du mois d'avril que l'ancienne colonie britannique était de plus en plus hostile aux cryptomonnaies à cause de projets de loi fortement défavorables à l'écosystème. L'objectif affiché était de bannir définitivement cette catégorie d'actifs du pays. Mauvaise nouvelle pour les habitants de la République d'Inde, cela semble devenir réalité et prendre forme avec une proposition de loi qui serait sur le point d'être adoptée par le gouvernement indien. Le fait de holder, miner, payer ou échanger des cryptodevises serait dorénavant sévèrement puni. En effet, on évoque jusqu'à 10 ans de prison pour ces différentes actions.

Une situation plutôt cocasse lorsque l'on considère que l'Inde a longtemps réfléchi à la possibilité de lancer un Roupie digital avec la Reserve Bank of India (RBI). Cette initiative serait en ce moment à l'arrêt, mais il n'est absolument pas exclu que son développement reprenne un jour. Le deuxième pays le plus peuplé de la planète s'affiche donc officiellement en guerre contre les cryptomonnaies décentralisées comme le Bitcoin. Elle semble au contraire plus ouverte à créer une monnaie digitale centralisée et contrôlée par les institutions gouvernementales.

Les Indiens se rebellent sur Twitter :

« Réfléchissons un peu aux rumeurs des 10 ans de prison pour l'utilisation de cryptos en Inde. Êtes-vous en train de me dire que si quelqu'un note 12 mots sur un bout de papier, le gouvernement le trouvera et enverra l'individu directement derrière les barreaux pour 10 ans ?

L'Inde, réveille-toi ! #L'indeVeutDesCryptos »

Un autre acteur influent de l'écosystème s'exprime publiquement. Il s'agit de CZ, le CEO de la plateforme leader sur le marché, qui n'est autre que Binance :

Le célèbre dirigeant émet l'hypothèse que ce projet de loi pourrait entraîner une hausse de l'adoption des cryptomonnaies anonymes, comme DASH. Il rappelle dans le même temps que l'Inde représente 1/5 de la population mondiale, des chiffres colossaux.

Quelques spéculateurs semblent penser qu'il s'agit de FUD et de simples rumeurs en l'absence de communiqué officiel du gouvernement indien. De fait, l'information provient de BloombergQuint, la patience est donc requise pour un communiqué officiel. Il ne faut pas oublier que le marché du Bitcoin réagit fortement aux rumeurs, ce qui incite de nombreuses personnes à essayer d'en tirer profit en inventant ou exagérant des faits.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger