Cryptomonnaies

Des prêts en Bitcoin – Bientôt possible pour cet actif qui va « faire souffrir l’or

10 Déc 2020 - 16:26

Le mot accélération commence presque à devenir insuffisant en ce qui concerne le rythme actuel de l’adoption auquel doit faire face le Bitcoin (BTC). Une réalité qui ne cesse d’enregistrer de nouvelles étapes en forme de consécration. Et une position qui le rend maintenant attractif sur des marchés jusque là hermétiques à cet actif numérique jugé trop dangereux et instable. Ce qui commence à faire de l’ombre à l’or tout en s’ouvrant à des formules de prêts… en BTC ! 

Le Bitcoin a obtenu son ticket d’entrée dans l’univers de la finance traditionnelle. Cela en grande partie du fait de sa hausse actuelle et des records qu’il enregistre sur ces dernières semaines. Une réalité qui pousse les principaux acteurs de ce secteur à se pencher sur les opportunités que ce rapprochement peut leur apporter. Et dans le domaine, ce n’est pas l’imagination qui manque.

Une adoption qui contraste violemment à la politique française actuelle en la matière. Cette dernière définitivement bien plus orientée vers une répression accrue. Le tout sur fond d’un spectre du terrorisme qui commence à ressembler à une mauvaise blague qui aurait trop duré. Et qui ne va pas aller dans le sens d’une position avant-gardiste dans le domaine.

Le Bitcoin va faire souffrir l’or

Une réalité que confirme un récent rapport de la banque JP Morgan qui expose les « souffrances » que l’arrivée du Bitcoin risque d’infliger au marché de l’or. Cette bulle spéculative centenaire qui se voit actuellement remise en question par son homologue numérique. Le tout bénéficiant de l’attrait de la nouveauté et de rendement bien supérieurs. 

Selon cette analyse, le Bitcoin n’est encore qu’une infime partie de ce que gèrent les bureaux de gestion d’actifs. Une proportion de l’ordre de 0,18%, contre 3,3% pour les placements sur l’or. Et un basculement même infime dans ce domaine pourrait alors représenter des milliards de dollars injectés sur le marché encore émergent des cryptomonnaies. Cela au détriment de son partenaire minéral.


Le Bitcoin (BTC) détrône l’or sur le marché des investisseurs traditionnels

Et ce qui était encore hier l’arnaque du siècle est en train de devenir le terrain de jeu favori de tous les investisseurs institutionnels. Cela dans une sorte de dichotomie qui divise les marchés financiers entre les admirateurs du BTC de ses détracteurs les plus virulents. Ces derniers commençant à ressembler à de vilains roquets préhistoriques.

Des prêts collatéralisés en Bitcoin

Il faut malgré tout cela bien le lire pour le croire. Et pourtant il semble s’agir d’une information officielle et sérieuse. Elle émane de la structure de gestions de fonds du nom de Fidelity Digital, leader sur le marché américain des fonds communs de placement. L’un de ces ogres assoiffés de Bitcoin qui en accumule en masse depuis quelques mois pour le compte de ses clients. Et à qui la découverte du Bitcoin semble donner des ailes.

Cela avec cette annonce relayée hier par le site Bloomberg. Et qui fait état de la volonté de la société Fidelity de proposer des formules de prêts adossées à du Bitcoin. Le tout à destination des investisseurs souhaitant bénéficier de leurs réserves numériques sans avoir à les revendre. Et dont la clientèle devrait se composer de hedge funds, de fermes de minage et de bureaux de négociation, selon Tom Jessop PDG de Fidelity Digital Assets. 

Un taux de collatéralisation de l’ordre de 60% environ sera nécessaire, soit 600$ dollars de prêt possible pour 1000$ bloqués en garantie sous la forme de cryptomonnaies. Cela en partenariat avec la start-up BlockFi, déjà associée depuis peu à Visa dans le domaine des cartes de crédit Bitcoin. Une offre qui répond directement aux 60% de personnes ayant déclaré être intéressées par le Bitcoin lors d’un sondage réalisé par Fidelity il y a peu.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche