Que vont devenir vos cryptomonnaies après votre mort ?

 Que vont devenir vos cryptomonnaies après votre mort ?

Il y a des études auxquelles on ne s’attend pas et qui pourtant soulèvent des questions essentielles. Dans le cas présent il s’agit de la problématique complexe de la transmission de ses actifs numériques une fois décédé. Une réalité qui visiblement inquiète bon nombre de possesseurs de cryptomonnaies. 

Ce travail de recherche quelque peu inattendu et dérangeant a été réalisé par la structure du nom de Cremation Intitute. Une société de conseil spécialisée dans le domaine de la crémation, tout un programme ! Et paradoxalement, la question soulevée pourrait permettre de ne pas voir vos cryptomonnaies partir en fumée lors d’un décès soudain ou d’un manque de préparation lié à cette échéance somme toute inévitable. 

Comment transmettre ses bitcoin après sa mort

Malgré son caractère étrange, cette étude livre des résultats qui paraissent sérieux sur le sujet. Et il en ressort que 89% de possesseurs de cryptomonnaies interrogés s’inquiètent de savoir si leurs actifs seront effectivement transmis à leurs proches après leurs décès. Une réalité qui mérite de s’y intéresser de plus près.

Mort physique vs mort numérique

Le fait est que le décès d’une personne en possession de cryptomonnaies peut représenter la disparition pure et simple de ses fonds en cas de non-transmission de ses clés privées. Une perte effective estimée par le cabinet d’assurance de crypto-actifs CoinCover à 4 millions de BTC, soit l’équivalent de 37 milliards de dollars au cours actuel. Un chiffre qui donne à réfléchir.

Et dans le domaine toutes les générations ne sont pas à égalité. Probablement une question de proximité avec la faucheuse. En effet, les jeunes générations sont 10 fois moins préparées à cette éventualité que les baby-boomers qui ont un plan pour 94% d’entre aux. Cela dans une proportion de 59% pour la génération des millennials et seulement 39% pour la génération Z née après 1997.

Un chiffre qui se réduit encore lorsque l’on apprend que les détenteurs de cryptomonnaies sont 4 fois moins portés sur le fait de rédiger un testament que le reste de la population fiduciaire. Sans surprise les femmes sont 2 fois plus organisées dans le domaine de la transmission des actifs numériques à leurs descendants. 

Pour une écrasante majorité, les cryptomonnaies sont stockées à la maison, sur un ordinateur personnel ou une clef USB de type Ledger.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,157