Plateformes d'échanges

Le régulateur financier Sud-Coréen n’encadrera pas le trading de cryptomonnaies

24 Nov 2017 - 13:40

Choe Heung-sik, directeur du Financial Supervisory Service (FSS)  – l’organisme de réglementation financière qui examine et supervise les institutions de la Corée du Sud – , n’a pas l’intention de réglementer le commerce des monnaies cryptographiques, du moins pas tant que ces dernières ne seront pas reconnues légalement comme des moyens de paiement.

M. Heung-sik a déclaré que, bien que le FSS surveille la pratique du commerce des devises cryptographiques, l’agence publique n’a pas actuellement de projets pour superviser directement les échanges. Il indique en outre que la supervision ne pourra se faire qu’après la reconnaissance légale des monnaies virtuelles en tant que telles.

Le directeur a ajouté que le gouvernement sud-coréen estime que les crypto-monnaies ne sont pas des outils de paiement et qu’elles restent des objets de spéculation. Ainsi, la FSS ne perçoit pas le bitcoin comme relevant de la catégorie des produits ou services financiers.

« C’est la même chose avec le fait que nous ne réglementons ni ne surveillons les casinos « , a-t-il poursuivi.

« Bien qu’il puisse y avoir des inquiétudes sur le risque de jeu excessif, cela ne justifie pas que la FSS contrôle les pratiques des casinos. Même si nous surveillons la pratique du trading de cryptomonnaies, nous n’avons pas de plans à l’heure actuelle pour superviser directement les échanges. La surveillance n’interviendra qu’après la reconnaissance légale des jetons numériques comme monnaie légitime. »

Cette dernière déclaration intervient peu de temps après Bithumb, l’un des plus grands marchés boursiers du monde opérant en Corée, tombe en panne plus tôt ce mois-ci. Les clients de la plateforme ont décidé d’intenter un recours collectif à la suite de la panne du serveur, qui aurait coûté aux traders des centaines de millions de wons.

Bien que le FSS se déclare incompétente dans la régulation de ces actifs, d’autres organismes publics pourraient se déclarer légitimes dans la mise en place de mesures pour les crypto-monnaies.

D’après blocktribunes

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche