Ripple demande aux régulateurs américains de faire preuve d’impartialité

La société privée de Silicon Valley réclame un traitement identique à celui réservé au Bitcoin et à l’Ethereum.

L’organisation Ripple veut un marché concurrentiel équitable. Ryan Zagone, directeur des relations réglementaires de l’organisation, estime que les régulateurs américains sont partiaux envers cette cryptomonnaie.

Ripple ne comprend pas pourquoi le Bitcoin et l’Ethereum auraient un passe-droit

Pour Ryan Zagone, la monnaie virtuelle XRP est marginalisée aux dépens de son potentiel énorme. Source de l’image : pixabay

Pour Ryan Zagone, la monnaie virtuelle XRP est marginalisée aux dépens de son potentiel énorme. Source de l’image : pixabay

Ryan Zagone s’est exprimé publiquement lors de l’événement « Fintech Week » tenu à Washington DC. Le dirigeant de Ripple crie son envie de voir les régulateurs utiliser les mêmes règles pour le XRP que pour le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH). Selon lui, l’incertitude politique aux États-Unis qui entoure certains actifs ne facilite pas l’adoption de leur cryptomonnaie. Ryan Zagone a expliqué que XRP avait de nombreux avantages, comme celui de ne coûter guère plus d’un demi-sou par paiement et de pouvoir traiter jusqu’à 1.500 transactions par seconde. Enfin, il a rappelé que cette crypto était très peu énergivore.

Toutefois, celui-ci n’a pas manqué de souligner que « Le Bitcoin et l'Ethereum bénéficient d’une sécurité politique même si les plateformes sont contrôlées par la Chine ». Il a tout de même précisé qu’il n’avait aucun problème à l’égard d’ETH et de BTC, lesquels, selon lui, ont un grand potentiel. L’objectif de Zagone est d’obtenir des conditions concurrentielles équitables pour laisser libre cours au marché.

Ripple a conclu de nombreux nouveaux partenariats en 2018

Ripple, une entreprise originaire de la Silicon Valley, a connu une croissance importante en 2018. Source de l’image : pixabay.

Ripple, une entreprise originaire de la Silicon Valley, a connu une croissance importante en 2018. Source de l’image : pixabay.

La société privée de la Silicon Valley veut donner la possibilité à ses clients de faire des paiements transfrontaliers. L’organisation a révélé avoir franchi la barre des 200 clients, ce qui représente une augmentation de 350 %. Il est pertinent de mentionner que cet exploit a été réalisé malgré la baisse de 90 % du prix du XRP par rapport à l’année dernière.

L’objectif de Ripple est d’offrir une solution de rechange au nouveau moyen pour les paiements transfrontaliers développé par l’organisation belge Society of Worldwide InterBank Financial Telecommunications (SWIFT). Quoiqu’elle compte plus de 10.000 membres, la transmission des fonds peut néanmoins prendre plusieurs jours. Ripple a donc pour ambition de raccourcir ce délai en utilisant une technologie similaire à blockchain, déjà testée par de grandes entreprises comme Amazon.

Ripple et sa panoplie de services

La cryptomonnaie dispose de plusieurs services, dont xCurrent. Ce logiciel, qui est d’ailleurs le produit le plus utilisé de Ripple, permet à l’organisation de travailler avec l’infrastructure existante d’une banque pour optimiser la rapidité des paiements. Cette solution impose l’utilisation d’une banque intermédiaire. Les différents frais et coûts assumés par le client sont calculés avant que la transaction ne soit effectuée. xCurrent transmet également les informations transactionnelles pour permettre aux institutions financières de se conformer au fameux « know your customer ».

Ripple propose également un produit cryptographique : xRapid. Officiellement lancé en automne dernier, il a pour ambition de servir de « pont » entre les devises étrangères. Ce service utilise les jetons virtuels XRP pour réaliser la conversion de devises en une fraction de seconde.

Suivez-nous

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger