Salvador – 200 distributeurs (ATM) de Bitcoin pour sa nouvelle monnaie nationale

 Salvador – 200 distributeurs (ATM) de Bitcoin pour sa nouvelle monnaie nationale

S’il y a un pays qui fait dorénavant partie intégrante de la courte histoire du Bitcoin, c’est bien le Salvador. Cela suite à la décision de son président d’en faire l’une des monnaies officielles de cette nation sans devise nationale. Une position qu’il occupe dorénavant aux côtés du dollar, pour le plus grand malheur des instances de régulation américaines. Et dont la mise en place se poursuit depuis quelques mois afin d’atteindre cet objectif aussi révolutionnaire qu’ambitieux : pouvoir tout payer simplement en BTC. Et ce ne sont visiblement pas les oppositions qu’il rencontre qui vont freiner cette volonté de Nayib Bukele.

Il y a plusieurs terrains différents sur lesquels se joue actuellement la guerre de l’accès au Bitcoin. Et l’un d’entre eux est sans aucun doute la mise en place de distributeurs automatiques de type ATM. Un combat mené par ceux qui pensent qu’une simple difficulté entre l’utilisateur et sa volonté d’acheter du BTC suffira à détruire sa motivation. Mais dont le nombre ne cesse de croître dans le monde à une vitesse dont la rapidité s’explique en grande partie du fait que tout cela part de zéro. Cela pour atteindre le nombre de 25 680 unités réparties sur l’ensemble du globe, selon les données du site CoinATMradar.

Mais un développement qui ne se fait bien évidemment pas de façon harmonieuse. Il suffit pour cela de comparer la Grande-Bretagne aux États-Unis, détenteurs de pas loin de 87% de ces terminaux reliés au Bitcoin. Car dans le même temps, le pays de la livre sterling enregistre une baisse importante de leur nombre sur son territoire depuis début 2020. Cela pour passer en l’espace de moins d’un an et demi de 283 ATM enregistrés à seulement 150 actuellement. Ce qui correspond déjà à une quantité inférieure à celle que souhaite accueillir prochainement le Salvador dans le cadre de son adoption du Bitcoin.

Une adoption effective le 7 septembre

Une mise en place qui a été officialisée en ce début de semaine par le président du Salvador. Cela dans l’un de ses nombreux threads sur Twitter qui finissent par prendre des allures de programme électoral en temps réel. Et qui dans le cas présent semble être à l’attention d’une opposition qu’il rencontre dans son pays. Cela bien évidemment sur ce sujet très polémique du Bitcoin comme monnaie nationale. Et dont la stratégie est selon lui de chercher à « effrayer la population à propos de la #LeyBitcoin ». Mais avec comme point de non-retour le 7 septembre prochain qui en fixera l’adoption définitive. Raison probable des tensions actuelles…

« L’opposition maladroite joue toujours aux échecs avec un seul coup d’avance. Ils ont tout misé pour effrayer la population à propos de la #LeyBitcoin et ils pourraient réaliser quelque chose, mais seulement jusqu’au 7 septembre. Une fois en vigueur, les gens en découvriront les avantages. » – Nayib Bukele

Adoption du Bitcoin : les pays émergents mènent la danse

Une date à laquelle la population du Salvador pourra télécharger une application permettant de « recevoir des paiements et des cadeaux en Bitcoin ou en dollars ». C’est-à-dire de bénéficier d’un airdrop gouvernemental d’un montant de 30$ en BTC à utiliser comme chacun le souhaite. Ou comme l’explique Nayid Bukele à l’attention de cette opposition qu’il rencontre : s’ils veulent, ils la téléchargeront et s’ils ne veulent pas, non. Avec cela, ils recevront l’équivalent de 30$ en bitcoin à consommer. S’ils veulent, sinon, non. » Ce qui devrait motiver bon nombre d’utilisateurs à franchir le pas dans un pays ou le salaire moyen est tout juste supérieur à 300$.

200 ATM Bitcoin pour le Salvador

Un lancement qui sera l’occasion de voir apparaître dans le même temps 200 distributeurs de BTC actuellement en cours de construction. Des « points Chivo » dont le but principal est d’être accessibles au plus grand nombre. Avec comme notice d’utilisation en temps réel cette application qui leur expliquera tous les secrets du Bitcoin comme monnaie nationale. Ce qui implique la possibilité de recevoir et d’envoyer de l’argent n’importe où dans le monde. Ou d’effectuer des paiements et de verser des pourboires dans les multiples structures touristiques du pays. Ces derniers automatiquement convertibles – ou non – en dollars. Et le tout sans aucune commission de la part du gestionnaire de ce service presque public.

« Il y aura aussi des CajerosChivo partout et vous pourrez retirer en CASH, 24h/24 et SANS COMMISSION, même si l’opposition dit le contraire. » – Nayib Bukele

Et si des habitants du Salvador ne souhaitent pas utiliser le Bitcoin, rien de plus simple : « ne téléchargez pas l’application et continuez votre vie normale ». Car le but n’est bien évidemment pas d’en faire un nouvel outil monétaire de type banque centrale. Cela avec le déterminisme qu’imposent ces dernières sur des populations rendues volontairement dépendantes. Car n’en déplaise à ses détracteurs, le BTC est officiellement devenu cette monnaie numérique qui est sa raison d’être historique. Reste à voir comment cela va se mettre en place dans les faits au Salvador.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,725