Régulation

Salvador – Entre retard de ses Bitcoin Bonds et FUD de Reuters et des USA

25 Mar 2022 - 13:00

La politique internationale se résume bien souvent à une simple guerre de communication. Et dans le domaine, la rigueur et l’éthique ne sont pas forcément de mise. Tout particulièrement lorsque le sujet comporte les mots « Bitcoin » et « Salvador. » Car dans ce cas précis, il devient difficile de discerner l’information véridique de celle qui s’apparente plus à du FUD. Cette graine de doute et d’incertitude savamment semée afin de récolter la peur et le trouble. Avec au centre de cet exercice de style, le retard de livraison des Bitcoin Bonds. Mais également la gestion américaine des « risques potentiels » que représente l’intégration du Bitcoin comme monnaie officielle.

L’année 2021 restera sans aucun doute dans les livres d’histoire à propos du Bitcoin. Car il est devenu à cette occasion, et pour la toute première fois, une monnaie officiellement adoptée par un gouvernement. Il s’agit dans le cas présent du Salvador et de son président un brin maximaliste dans le domaine, Nayib Bukele. Avec dans ses cartons, la création d’une Bitcoin City financée par la vente d’obligations adossées à du BTC (Bitcoin Bonds).

Un programme à la fois innovant et très ambitieux. Mais qui, sans véritable surprise, ne rencontre pas uniquement des échos positifs au niveau international. En particulier de la part des États-Unis en train de s’étrangler avec cette épine (im)plantée bien trop près de ses frontières. Et dont la dynamique se résume à tenter de contenir les « risques potentiels » de cette hérésie monétaire. C’est-à-dire un « affaiblissement de sa politique de sanctions » devenue son unique moyen de communiquer avec les pays émergents. Tout un programme…

Salvador – Retard de ses Bitcoin Bonds

Cette nouvelle actualité à propos du Salvador concerne l’émission de ses fameux Bitcoin Volcano Bonds. Des obligations d’État censées être livrées en début de semaine, mais encore en cours de négociation. Un retard qui, à peine effectif, a excité le site d’information Reuters. D’autant plus que le PDG fondateur de la plateforme leader Binance, Changpeng Zhao (CZ) a annoncé dans le même temps rendre visite à son président Nayid Bukele. Une coïncidence mathématique qui a aussitôt enclenché comme résultat une « information » à ne surtout pas manquer. Changpeng Zhao se rendrait au chevet de Bitcoin Bonds mourants avant même d’être nés…

« Le Salvador sollicite le soutien de l’échange de cryptomonnaies Binance pour sa mise en œuvre du bitcoin comme monnaie légale et l’émission d’obligations bitcoin, a déclaré mercredi l’ambassadeur du pays d’Amérique centrale aux États-Unis. »

Reuters

Une information rapidement – et en toute logique – reprise par certains sites d’information dédiés aux cryptomonnaies, comme le célèbre Bitcoin Magazine. Mais rapidement démentie par Nayid Bukele lui-même sur son très prolifique compte Twitter officiel. Ce dernier appelant à ne pas répandre cette fausse actualité présentée comme un simple FUD de la part du site Reuters. Car, même retardés, ces Bitcoin Volcano Bonds, « seront émis avec Bitfinex » comme prévu initialement.

Salvador – Adoption du Bitcoin vs USA

Une rectification qui a eu comme effet de voir le tweet de Bitcoin Magazine être supprimé. Car ce retard dans la livraison des Bitcoin Volcano Bonds ne serait finalement qu’une question légale. Et plus précisément, un report lié à l’adoption des dispositions précises de l’émission de ces obligations qui doit encore être validée par le Congrès. Car elles n’entrent pas dans le cadre actuel de ce type de procédures. Et de toute manière, cette question de calendrier n’a aucun rapport avec la venue de Changpeng Zhao, avec qui Nayid Bukele a l’intention d’aborder « d’autres questions. » Fin de toutes spéculations.

Bitcoin

Bitcoin - La très politique cryptomonnaie apolitique

Hugh B. - 28 Feb 2022 - 09:00

Le conflit engagé par la Russie en Ukraine remet sur le devant de la scène [...]

Lire la suite >>

Fait intéressant, cette actualité extrapolée par le site Reuters intervient au même moment qu’un vote important qui vient d’avoir lieu aux États-Unis. Cela au sujet d’un projet de loi sur la responsabilité en matière de cryptomonnaie au Salvador (ACES) qui a été adopté en commission ce 23 mars. Avec comme prochaine étape un vote du Sénat. Et pour vocation de déterminer une stratégie de lutte contre le « potentiel d’affaiblissement de la politique de sanctions américaine. » Avec dans les conséquences énoncées : « plus du pouvoir donné aux acteurs malveillants comme la Chine et aux organisations criminelles organisées. »

Quel pouvoir offert (fantasmé ?) au Salvador, du simple fait de son adoption du Bitcoin comme monnaie légale ! Avec comme simple réponse de Nayid Bukele, en conclusion de cet article :

« Le gouvernement américain ne défend PAS la liberté et c’est un fait avéré. Nous défendrons donc la liberté. »

Nayid Bukele

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche