Plateformes d'échanges

Samsung – Objectif Bitcoin et cryptomonnaies pour 2023 ?

23 Août 2022 - 08:30

Les géants technologiques et autres multinationales actuelles s’intéressent de plus en plus au secteur des cryptomonnaies. Un rapprochement qui se mesure à la capacité du gouvernement concerné à ne pas imposer d’interdictions trop strictes. Et dont l’adoption se passe même parfois de ce genre d’étape afin de figurer en bonne place dans les starting blocs de cette nouvelle économie numérique. Une dynamique dans laquelle semble vouloir s’inscrire la société Samsung, par le biais de sa filiale dédiée à l’investissement (Securities). Car il serait question de la mise en place d’une bourse d’échange pour l’année prochaine.

L’information a été rendue publique en fin de journée hier par le média financier coréen Newspim. Cela au sujet de « grandes sociétés de valeurs mobilières » bien décidées à mettre en place « des échanges d’actifs virtuels au premier semestre de l’année prochaine ». Car le géant de la technologie Samsung n’est pas la seule entité à se lancer dans cette aventure d’un nouveau genre. En effet, elle est accompagnée dans ses démarches auprès des autorités de régulation coréennes par 6 autres entreprises du secteur bancaire ou de l’investissement financier.

Samsung se lance dans les cryptomonnaies

Il s’agit dans le cas présent d’une approbation préliminaire toujours en cours de négociation. Même si l’un des responsables concernés – sans préciser lequel – affirme que « les discussions nécessaires à la mise en place sont en cours de finalisation ». Cela afin de proposer une plateforme d’échange dédiée aux « jetons de sécurité basés sur la blockchain ». Ce qui peut tout autant concerner les cryptomonnaies classiques que des outils financiers innovants développés sous une forme tokenisée. Comme la Russie vient de le faire récemment avec la création d’un « actif financier numérique » (DFA) adossé au cours du palladium.

Cryptomonnaies

Russie - Lancement d'un "actif financier numérique" (DFA) adossé au palladium

Jordan P. - 20 Jul 2022 - 11:00

Alors que le conflit russo-ukrainien continue, la Russie annonce le lancement [...]

Lire la suite >>

« Samsung Securities mène une étude sur la manière d’entrer dans le secteur des jetons de sécurité basés sur la blockchain. À la fin de l’année dernière, ils ont tenté de trouver de la main-d’œuvre pour prendre en charge le développement et l’exploitation d’une plateforme et de smart contracts, mais n’ont pas trouvé d’employés.« 

Newspim

Une démarche qui n’est pas récente pour la société Samsung Securities. Mais peut-être que cette fois – et accompagnée de ses 6 acolytes – elle trouvera les ressources humaines nécessaires pour mener ce projet à terme. Surtout si l’on considère « l’assouplissement de la réglementation » mis en place par le nouveau gouvernement du président Yun Seok-yeol, selon les termes du média Newspim. Même si les instances de régulation locales ont récemment annoncé la suspension de 16 plateformes d’échange de cryptomonnaies exerçant sur le territoire de Corée du Sud, pour des raisons de non-conformité avec les réglementations en place.

Un cadre légal favorable à la mise en place de ce projet sur le territoire de Corée du Sud, mené par la structure Samsung Securities. Avec la force de frappe d’une multinationale actuellement classée à la 6e place des entreprises les plus puissantes du monde. Et des services – inclus dans le carde des valeurs mobilières – qui devraient permettre de fournir des jetons de sécurité (STO). Mais également d’échanger des jetons NFT et de proposer un service de garde de « monnaie et d’actifs virtuels » ainsi qu’un portefeuille (wallet). Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche