Cryptomonnaies

Taïwan prône l’adoption des cryptomonnaies et des ICO

10 Oct 2017 - 17:46

L’Etat souverain d’Asie de l’Est (Taïwan) a une vision radicalement opposée de son ennemi de toujours, la République Populaire de Chine.

La Financial Supervisory Commission (FSC) de Taiwan a exprimé son soutien à l’adoption généralisée des offres initiales de pièces (ICO), des monnaies virtuelles et de la technologie blockchain dans le pays. Cette attitude est similaire à l’attitude positive du Japon face a ces innovations et contraste avec les campagnes menées par la Chine et la Corée du Sud contre elles.

Sur la base d’un rapport de The News Lense, le soutien du gouvernement taïwanais aux ICO, aux monnaies numériques et à la chaîne de blocs a été annoncé par le président du FSC Wellington Koo à la suite d’une demande faite par le député Jason Hsu du Parti nationaliste lors d’une session parlementaire.

Dans son annonce, M. Koo a déclaré qu’il n’ y aurait pas d’interdiction absolue des activités liées à la blockchain dans le pays. Il a également affirmé que le gouvernement soutiendra les entreprises innovantes dans leurs offres d’expérimentation de la blockchain et des monnaies virtuelles.

Dans son commentaire sur la déclaration de Koo, Hsu a déclaré que le Parlement adoptera également la « Financial Technology Innovation Experimentation Act » dans le but de soutenir l’action du gouvernement. En vertu du projet de loi, toutes les activités de technologie financière (fintech) et les startups de la blockchain seront autorisées à opérer librement dans l’industrie déréglementée du pays.

« Ce n’est pas parce que la Chine et la Corée du Sud l’interdisent que Taïwan devrait suivre son exemple – il y a là une énorme opportunité de croissance pour l’avenir. Nous devrions imiter le Japon, où l’on traite les crypto-monnaies comme une industrie hautement réglementée et très surveillée, comme les valeurs boursières. »

Le gouvernement chinois a annoncé début septembre interdire les activités d’ICO dans toute la Chine, déclarant que c’est une méthode illégale de collecte de fonds. Cette démarche a été imitée par la Corée du Sud, qui a imposé une interdiction régionale.

D’après CoinTelegraph

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche