Tesla déjoue une tentative de ransomware au Bitcoin (BTC) sur fond d’espionnage

 Tesla déjoue une tentative de ransomware au Bitcoin (BTC) sur fond d’espionnage

L’affaire associe deux grands noms de l’avant-garde technologique actuelle. En effet, la société Tesla vient de déjouer une tentative d’infection de son réseau informatique de type ransomware. Et le Bitcoin (BTC) était le moyen de paiement présenté par les attaquants. Ce qui ne va pas aider ce dernier à se faire une image plus positive aux yeux du grand public. 

La société Tesla est sur le devant de la scène actuellement. Cela du fait de la hausse vertigineuse de son cours en bourse qui se poursuit depuis le début de l’année. Ce dernier étant passé de 430$ à presque 2240$ dans un mouvement digne de l’univers des cryptomonnaies. Une réalité qui semble avoir récemment attiré les convoitises d’individus malveillants

cours TESLA (TSLA)
Cours TESLA (TSLA)

La chute actuelle du cours de l’action TSLA n’est pas en relation avec cette affaire de ransomware. Il s’agit de la mise en place d’une procédure de type stock split. Ce dernier permettant de diviser le prix de chaque action par quatre, dans le cas présent. Une manière de ramener son cours à un niveau plus accessible.

Un procédé déployé récemment par la blockchain des blockchain Polkadot et sa cryptomonnaie DOT sous le nom de Denomination Day. Cela permettant d’en réduire le prix unitaire par 100 en multipliant sa quantité par le même nombre. Une action qui ne fait rien perdre aux possesseurs de DOT mais qui a vu son cours monter de plus de 40% depuis sa mise en place.

Tesla victime d’une tentative de ransomware

C’est donc à une tentative d’infiltration de son réseau informatique qu’a dû faire face la société Tesla. Une opération digne d’un film d’espionnage qui a tout d’abord visé l’un de ses employés. Ce dernier s’étant vu promettre la somme de 1 million de dollars en Bitcoin s’il permettait aux pirates d’entrer dans le système informatique de l’entreprise. 

Une opération déjouée grâce à l’honnêteté de ce salarié qui a aussitôt averti les autorités compétentes. Et c’est en poursuivant son implication sous couverture avec les pirates que le FBI a pu les arrêter la main dans l’ordinateur. Une affaire trouble menée par des individus de nationalité russe sur fond de complot et d’espionnage industriel qui visait à dérober des informations confidentielles à l’entreprise. 

Le projet avait apparemment pour ambition de réclamer une rançon en Bitcoin (BTC) à hauteur de 4 millions de dollars. Ce qui est dérisoire en comparaison de la capitalisation boursière de l’entreprise qui vient de passer en tête dans l’univers automobile avec un montant dépassant les 300 milliards de dollars

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181