Régulation

La Thaïlande veut interdire le staking et le lending

18 Sep 2022 - 15:00

Malgré des débuts positifs, la Thaïlande affiche une nouvelle fois sa volonté de freiner l’adoption et l’utilisation des cryptomonnaies sur son territoire. La Securities and Exchange Commission (SEC) locale suggère d’interdire aux entreprises de proposer des services de staking et de lending. S’il ne s’agit pour le moment que d’une recommandation, elle pourrait se transformer en une interdiction plus générale à l’avenir.

Pourtant, l’État thaïlandais avait bien commencé sa route dans le secteur. En témoigne les nombreux professionnels et investisseurs qui s’y sont installés, dans l’espoir qu’il poursuive cette voie. Malheureusement, force est de constater que les décideurs politiques prennent un tout autre virage en cette année 2022 : après l’instauration d’un nouveau cadre fiscal plus sévère, ils ont interdit les paiements en cryptomonnaies pour l’achat de biens et de services. De plus, ils expliquaient vouloir doter la Banque centrale du pays de plus de pouvoirs dans le but qu’elle supervise les professionnels avec attention. Autrement dit, leur objectif est de refondre totalement la réglementation actuelle sur les cryptomonnaies (jugées trop risquées) dans le but qu’elle soit moins souple, et partant moins favorable.

Régulation

Régulation - La Thaïlande prête à durcir sa législation ?

Jordan P. - 10 Aug 2022 - 12:00

L'Etat Thaïlandais va renforcer sa législation sur les cryptomonnaies. Les [...]

Lire la suite >>

Dans ce climat général, la SEC fait une énième proposition allant à l’encontre du développement de l’industrie crypto.

La SEC ne veut plus du staking et du lending en Thaïlande

En effet, le régulateur suggère d’interdire aux entreprises d’exercer toutes les activités liées au lending et au staking de cryptomonnaies. Selon lui, cette proposition permettrait de renforcer la protection des investisseurs et de « réduire les risques associés. »

Que se passerait-il ? En conséquence, et en plus de ne pouvoir proposer ce type de service, les entreprises locales ne pourraient plus « accepter les dépôts en crypto actifs par les clients, ni prêter, investir, miser ou employer ces crypto actifs. » Même chose concernant le paiement aux clients d’intérêts réguliers (ou autres). La SEC considère ici que cela reviendrait à interdire la fourniture d’un « soutien à des tiers qui entreprennent des services d’épargne et de prêt en cryptomonnaies, y compris le marketing. »

Régulation

SEC vs délits d'initiés - Enquête en cours auprès de plusieurs exchanges (CEX)

Hugh B. - 15 Jun 2022 - 12:58

L’effondrement actuel enregistré par le marché des cryptomonnaies [...]

Lire la suite >>

On peut penser que cette suggestion est une réaction à chaud prise par la SEC après qu’elle ait assisté à l’effondrement de nombreuses sociétés – du fait du bear market et d’autres événements intervenus récemment comme la chute de l’écosystème Terra ou encore du fonds d’investissement 3AC. Malheureusement pour l’écosystème crypto, on ne peut pas nier que l’ensemble de ces phénomènes a engendré une grande méfiance de la part des autorités dans beaucoup d’États. Et outre la méfiance dont ils font désormais part, c’est aussi pour eux l’occasion de remettre en cause les bénéfices de ce secteur puisqu’ils détiennent de nouveaux arguments pour montrer qu’il s’agit d’un domaine « trop » risqué.

La SEC formule une seconde proposition

Le régulateur en a profité pour glisser une seconde proposition, toujours à destination des professionnels du secteur. Elle vise à les obliger à « divulguer des informations sur les risques aux utilisateurs avant de les admettre sur leurs plateformes. » De plus, ils devront aussi exiger un minimum d’achat de 5 000 bahts (environ 135 dollars). Cette dernière proposition est assez surprenante, et on a du mal à comprendre son intérêt.

Thailande crypto SEC lending staking

Pour le moment, les idées de la SEC ne sont que des propositions, sans aucune valeur contraignante. Elle sollicite d’ailleurs les commentaires du public dessus. Cette consultation se terminera le 17 octobre prochain. L’on devrait donc en savoir plus à cette date.

N’ayez pas peur de la pression des régulateurs, et participez dès aujourd’hui à la démocratisation toujours plus importante des cryptomonnaies. Pour ce faire, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur les frais de trading (lien commercial).

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche