Cryptomonnaies

The Graph, « le Google des blockchains » lève 50 millions de dollars

22 Jan 2022 - 10:58

The Graph, le protocole décentralisé qui permet d’interroger facilement les données d’une blockchain et de les indexer, vient de lever 50 millions de dollars. L’objectif : accélérer son expansion à l’international et étoffer son équipe de développeurs.

The Graph lève 50 millions de dollars

Lors d’un cycle de financement dirigé par Tiger Global Management et auquel ont participé plusieurs sociétés de capital-risque comme Blockwall Digital, Fenbushi Capital, FinTech Collective et Reciprocal VenturesThe Graph a levé 50 millions de dollars.

Ce nouveau financement permettra au réseau, dont l’ambition est de devenir un pilier central du Web 3.0 en collectant et agrégeant efficacement les données des blockchains dont la prolifération est un obstacle à leur interopérabilité, de soutenir sa croissance.

Néanmoins, le protocole d’indexation décentralisé prend déjà en charge plus d’une trentaine de blockchains. Ethereum, Polygon, Celo, Polkadot, Avalanche, Fantom, Near font notamment partie du lot. Mais il alimente également  de nombreux protocoles DeFi. Uniswap, Synthetix, KnownOrigin, Gnosis, Balancer, Livepeer, DAOstack, Audius et Decentraland s’appuient déjà largement sur les fonctionnalités qu’il offre. 

Un géant du secteur

Soutenu dès ses premiers pas par des poids lourds comme Coinbase Ventures, Framework, ParaFi Capital, DTC Capital ou Digital Currency Groups, sa capacité à devenir un géant du secteur reste d’actualité. De fait, son objectif à terme est de pouvoir intégrer un maximum de réseaux distribués en permettant aux utilisateurs d’interroger n’importe quelle blockchain existante via ses interfaces de programmation (API) ouvertes, nommées « sous-graphes ».

Nous nous attendons à une augmentation exponentielle des données stockées sur les blockchains, conséquence du rythme auquel le marché a augmenté au cours de l’année écoulée. The Graph est l’un des piliers les plus importants du web décentralisé.”

John Curtius, partenaire chez Tiger Global, in communiqué de presse

La startup envisage d’utiliser les fonds collectés pour accélérer son développement à l’internationale. De plus, elle compte aussi recruter de nouveaux développeurs et codeurs. Ils devront relever le défi d’élaborer des sous-graphes spécifiques adaptés aux blockchains nouvelle génération.

En revanche, son jeton natif, le GRT, lancé en fanfare en décembre 2020, a connu une année 2021 plutôt décevante. En effet, il occupe aujourd’hui la 58ème place au classement des cryptomonnaies avec une capitalisation d’à peine 2,5 milliards de dollars.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche