Chine: vers une censure des plateformes étrangères de cryptomonnaies - CryptoActu

Chine: vers une censure des plateformes étrangères de cryptomonnaies

Après avoir interdit les bourses cryptographiques et les ICO sur son territoire, la Chine devrait aller encore plus loin et bloquer tous les sites Web étrangers liés aux trading de cryptomonnaies ainsi qu’aux offres initiales de pièces (ICO), dans une tentative de fermer complètement le marché.

« Dans le but de prévenir les risques financiers, la Chine va renforcer ses mesures visant à bloquer toutes les plates-formes locales ou étrangères liées au trading de devises virtuelles ou les ICO », a indiqué un article publié dimanche soir par Financial News, un média affilié à la Banque populaire de Chine (PBOC).

L’article a admis que les tentatives récentes d’éradiquer les monnaies numériques en fermant les bourses nationales n’avaient pas réussi à faire disparaître complètement leur commerce.

Les ICO et le commerce de devises virtuelles ne se sont pas complètement retirés de la Chine suite à l’interdiction officielle après la fermeture des bourses de devises nationales virtuelles et beaucoup de gens se sont tournés vers les plates-formes situées dans d’autres pays comme le Japon pour continuer de participer à cette activité.

« Les transactions à l’étranger et l’évasion réglementaire ont repris… Les risques sont toujours là, alimentés par l’émission illégale, et même la fraude ainsi que la vente pyramidale » , explique l’article.

L’agence de presse officielle chinoise Xinhua a cité la PBOC, lundi après-midi, qui aurait déclaré que la Chine allait resserrer la réglementation sur la participation des investisseurs nationaux aux transactions étrangères des ICO et des monnaies virtuelles, car les risques seraient toujours élevés dans le secteur.

Le durcissement de la position de Pékin – qui interdit la très grande majorité des d’activités liées aux monnaies numériques – vise à mettre fin aux ICO et à la spéculation boursière sur les monnaies virtuelles en Chine. La frénésie des épargnants a entraîné une grande volatilité des prix et plusieurs cas de fraude ont été signalés, provoquant une véritable frilosité chez les régulateurs, de plus en plus préoccupés.

A la suite de rapports sur la dernière mesure de répression, les publicités pour les cryptomonnaies ont cessé d’apparaître sur Baidu, le plus grand moteur de recherche en Chine, ainsi que sur le réseau social Weibo.


d’après scmp

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger