Bitcoin

Un prétendant sérieux à la mairie de New York veut faire de la ville un Bitcoin center

25 Juin 2021 - 11:05

Eric Adams, le candidat a priori le mieux placé pour remporter la mairie de New York en novembre, a déclaré qu’il ferait de la ville un centre Bitcoin s’il était élu. Une ambition qui pourrait être difficile à réaliser au regard de la réglementation régissant l’activité liée aux cryptomonnaies dans cet Etat de la côte est. La fameuse BitLicense pouvant représenter un frein majeur.

New York : futur hub Bitcoin ?

Eric Adams, actuellement en tête dans la primaire démocrate qui désigne son candidat pour la mairie de New York -ce qui laisse augurer de son succès dans une ville notoirement anti-parti républicain – a formulé des pistes pour raviver la prospérité économique de Big Apple. Et pour redonner de la vigueur à la cité très éprouvée par la pandémie, il a notamment affiché Bitcoin dans son programme.

Je vais vous promettre que dans un an, vous verrez une ville différente. Nous allons amener des entreprises ici. Nous allons devenir le centre des sciences de la vie, le centre de la cybersécurité, le centre des voitures autonomes, des drones, le centre des Bitcoins.

Déclaration du candidat Eric Adams lors de la clôture du vote pour les primaires

La référence est intervenue brièvement à la toute fin d’un discours de campagne plein de promesses. Aussi, elle pouvait laisser croire à un simple clin d’oeil à un autre candidat démocrate. L’ex-postulant à la présidentielle et bitcoiner convaincu, Andrew Yang, qui a abandonné la course à la mairie suite à sa piètre performance. Mais la conviction de l’ex-policier noir, élu de longue date de l’arrondissement de Brooklyn, semble plus profonde.

New York n’est pas Miami

Déjà en 2015, Eric Adams en tant qu’élu de Brooklyn avait émis le souhait d’un Bitcoin, moteur de croissance pour son arrondissement.

« Je veux que Brooklyn soit le lieu de la technologie de rupture. Je veux Bitcoin. Je veux Airbnb. Et je veux des dispensaires de marijuana. »

Déclaration de Eric Adams en 2015

Et dès le lendemain de la clôture des votes, il y a fait de nouveau référence lors d’une conférence de presse. Plus précisément, il a adressé un message au maire de Miami Francis Suarez qui promeut activement le Bitcoin et étudie des mesures concrètes en ce sens. Ainsi, le conseil municipal de sa ville a exploré tour à tour le paiement des impôts et le versement des salaires des employés en BTC. Mais loin de s’arrêter là, il a aussi envisagé la possibilité d’utiliser les fonds municipaux pour investir dans la première cryptomonnaie. Enfin, l’adoption de mesures fiscales favorables figure également à l’agenda de la municipalité pour attirer les investisseurs étrangers et aussi plus récemment, les mineurs. Des mesures qui pourraient très vite être effectives.

Mais chaque Etat obéit à une Constitution particulière et il n’est pas sûr que celle de New York soit aussi accommodante que celle de Floride.

En effet, la législation de New York en ce domaine est régie par la fameuse BitLicense. Un ensemble de réglementations élaborées par le New York State Department of Financial Services – Département des Services Financiers l’État de New York (NYDFS) pour les entreprises liées aux cryptomonnaies. C’est une licence particulièrement exigeante, jugée intrusive par beaucoup d’acteurs de l’écosystème, et qui de plus, a un coût élevé. Pas sûr alors que New York ait la possibilité de rivaliser avec Miami qui avance à grands pas vers une économie axée sur le Bitcoin.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche