Une nouvelle carte bancaire utilisable avec des cryptos ?

CryptoActu vous partage un communiqué de presse reçu hier et introduisant un nouveau service offert par une banque en ligne qui se présente comme une institution collaborative.

Après le lancement réussi de sa version bêta en Espagne, 2gether, la plateforme moderne de banque collaborative annonce son expansion européenne. Conseillée par KPMG et A.T. Kearney, elle permet aux utilisateurs de la zone euro de dépenser leurs cryptoactifs n'importe où, n'importe quand, avec une seule carte prépayée.

Les entreprises crypto parlent d'adoption massive, mais celle-ci reste pour le moment difficile. Les cryptomonnaies ne sont pas encore acceptées partout dans le monde, et les endroits qui acceptent ces devises virtuelles ne sont généralement pas ceux où une personne lambda veut faire du shopping, comme les centres commerciaux, les cinémas ou les bars locaux.

Actuellement, dépenser des cryptoactifs dans la vie réelle est un processus long et difficile impliquant des échanges, des clés personnelles et de longs temps d'attente.

La carte de débit Visa prépayée de 2gether permet aux consommateurs de dépenser des cryptoactifs aussi facilement que des euros, partout, instantanément et sans frais. Que ce soit pour faire du shopping dans votre boutique préférée ou pour inviter un ami à dîner, les utilisateurs utilisent simplement leur carte 2gether et celle-ci intègre de manière transparente la cryptomonnaie dans la vie quotidienne de ses clients, sans même s'en rendre compte.

Le client 2gether peut :

• Payez en euros ou convertir instantanément l'une des 7 cryptodevises avec la carte Visa: ETH, BTC, XPR, BCH, EOS, XLM et LTC.

• Détenir et gérer des soldes euro et crypto sur la même application

• Achetez et vendez une crypto en deux clics sans majoration pour échanger vos prix

À l’avenir, la plateforme de 2gether intégrera les technologies d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique afin d’aider à la gestion financière, aux choix de produits et aux décisions d’investissement les mieux adaptées à l’utilisateur.

« 2gether développe la banque de l'avenir, où les consommateurs peuvent s'approprier et contrôler entièrement les services qu'ils utilisent et aller au-delà des seules interactions avec des euros et des dollars », a déclaré Ramón Ferraz, PDG de 2gether. « À ce jour, aucune application tangible appartenant au consommateur ne permet de connecter la crypto au marché grand public. Nous sommes fiers d’être l’une des premières entreprises de l’espace cryptographique à lancer une vente de jetons avec un produit déjà fini. »

Les citoyens de l’UE peuvent désormais télécharger l’application, passer le processus de connaissance du client (KYC) et figurer en haut de la liste d’attente pour pouvoir utiliser les fonctionnalités de 2gether.

Le 27 mars, 2gether fera l'objet d'une prévente symbolique de la 2GT en tant qu'actif financier virtuel sous le symbole 2GT. Tous les citoyens de l'UE pourront participer à la prévente de 5 millions d'euros et bénéficier de tous les services proposés sur l'application. 2gether est maintenant disponible au téléchargement sur Google Play et sur l'App Store.

Beaucoup de projets ont essayé de créer un système liant cartes bancaires et cryptoactifs. Nombre d'entre eux sont des échecs cuisants, certains carrément des arnaques.

Il faut donc être prudent, la banque 2gether est extrêmement récente (2016) et peu d'informations circulent à son propos sur internet (mis à part le communiqué de presse ci-dessus ainsi que le site web 2gether). Il faut alors rester sur ses gardes et se renseigner un maximum avant d'utiliser cette catégorie de service. Qui plus est, cet établissement souhaite réaliser une ICO afin de récolter des financements, à voir si cela est justifié.

Nous avons cependant trouvé intéressant de partager à la communauté CryptoActu la connaissance d'initiatives qui se lancent avec pour but de démocratiser les cryptoactifs dans notre quotidien à tous.

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

30 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger